Crash du vol EgyptAir: Le Comité grec de sécurité aérienne dément la découverte de débris

DRAME Un avion A320 de la compagnie EgyptAir qui faisait la liaison Paris-Le Caire s'est abîmé en Méditerranée dans la nuit au large de l'île grecque de Karpathos, avec 66 personnes à bord...

V.V., M.C., A.-L.B., C.A

— 

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault à l'aéroport de Roissy-Charles De Gaulle après le crash du vol MS804 d'Egyptair, le 19 mai 2016.
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault à l'aéroport de Roissy-Charles De Gaulle après le crash du vol MS804 d'Egyptair, le 19 mai 2016. — THOMAS SAMSON / AFP

L'ESSENTIEL:

  • Le vol MS804 Paris-Le Caire de la compagnie EgyptAir a disparu dans la nuit de jeudi à vendredi au large de l'île grecque de Karpathos, dans l'espace aérien égyptien
  • Cet avion transportait 66 personnes dont 56 passagers, parmi lesquels 30 Egyptiens et 15 Français
  • François Hollande a indiqué qu'«aucune hypothèse n'est écartée» pour expliquer ce crash, qu'il s'agisse d'un «accident» ou d'un acte «terroriste».

 

A LIRE AUSSI:

>> Interview: «Les deux thèses plausibles sont l'attentat et l'enchaînement de pannes»

>> La compagnie aérienne Egyptair est-elle sûre?

>> Que faisaient trois agents de sécurité à bord de l'avion?

 

23:05 : Fin de ce live

C’est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis et rendez-vous demain pour tenter d’en savoir plus sur ce drame qui a coûté la vie à 66 personnes dont 15 Français. A ce stade, aucune piste n’est privilégiée, et, contrairement à ce qui a pu être dit dans la journée, aucun débris de l’avion n’a encore été retrouvé.

22:58 : Pas de traces de déflagration selon les autorités américaines

D'après les autorités américaines, citées par Reuters, aucune trace d'explosion n'a été détectée à bord de l'avion de l'EgyptAir. Ce qui, a priori, écarterait la piste de l'attentat à la bombe. Mais il vaut mieux rester prudent vu le peu d'informations dont nous disposons.

 

22:25 : Pour Alain Vidalies, les Américains n’en savent pas plus

Invité d’ITélé, le ministre des transports a assuré que les Etats-Unis ne détenaient pas plus d’informations que les autorités françaises et que donc la piste terroriste était une piste comme une autre.

21:52 : Le président égyptien veut retrouver les débris au plus vite

Le président Sissi appelle à « intensifier les recherches » pour retrouver « les débris ».

21:45 : Pour Hillary Cliton, il est probable que ce soit un « acte terroriste »

« Il semble que ce soit un acte de terrorisme », a estimé la candidate à la primaire démocrate dans une interview diffusée sur la chaîne CNN, alors que les causes du crash n’ont pas encore été élucidées. « La façon exacte (dont le crash s’est produit) évidemment, l’enquête devra le déterminer », a néanmoins concédé Hillary Clinton, qui visiblement, n’en sait pas vraiment plus que vous et moi.

baccarat54120

21:39 : Un attentat terroriste?

«S'il s'agit d'un acte terroriste, la revendication est longue à venir...ou alors les autorités font le tri pour s'assurer de l'authentification du groupe qui assumera l'acte», nous dit Baccarat54120. Pas faux, d'ailleurs Ulysse Gosset sur BFMTV dit à peu près la même chose. En fait, pour l'instant, c'est vraiment le flou.

21:23 : Le Comité grec de sécurité aérienne précise ses déclarations

« Ce qui a été retrouvé, ce sont un morceau de bois, et des tissus qui n’appartiennent pas à un avion », a affirmé Athanassios Binis, le président du Comité. « Sur la base des données géographiques disponibles, nous parlons des mêmes débris [que les Egyptiens], jusqu’à maintenant nous ne sommes pas au courant de la découverte d’autres débris » sur lesquels Egyptair aurait pu faire son annonce, a-t-il ajouté. Pas de débris donc, voilà qui ne fait pas avancer l’enquête, bien au contraire.

.

20h41 : Le Comité grec de sécurité aérienne dément la découverte de débris de l’avion d’Egyptair

Le président du Comité grec de sécurité aérienne a affirmé à l’AFP que les débris retrouvés jusque-là dans la zone proche du point de chute présumé de l’avion Egyptair « ne proviennent pas d’un avion », démentant ainsi une annonce de la compagnie égyptienne.

« Jusqu’à maintenant, l’analyse des débris retrouvés indique qu’ils n’appartiennent pas à un avion, mon homologue égyptien m’a confirmé aussi qu’il n’était pas avéré que ces débris venaient du vol d’Egyptair lors de notre dernier contact, vers 17h45 GMT », a affirmé cet officiel, Athanassios Binos. Avant ce contact, Egyptair avait annoncé sur son compte Twitter la découverte de « débris du vol MS804 ».

20h37: Tout comme le Premier ministre canadien Justin Trudeau

 

20h25: Emmanuel Macron présente ses condoléances aux familles

 

20h18: Une famille franco-algérienne d’Angers disparue

Quatre membres d’une famille franco-algérienne installée à Angers, dont deux enfants en bas âge, ont disparu dans l’accident, a confirmé jeudi le maire de la ville, Christophe Béchu.

« C’était une famille appréciée, des gens bien », a déclaré Christophe Béchu à un correspondant de l’AFP. Le père de famille, commerçant en fruits et légumes, « faisait régulièrement le marché à Angers », où il était installé de longue date, a-t-il précisé.

Le couple avait deux jeunes enfants, dont un bébé de quatre mois, selon le maire LR de la ville.

Une veillée à la mémoire de la famille disparue était organisée dans la soirée dans le quartier populaire de la Roseraie, qui compte bon nombre de personnes d’origine algérienne ou marocaine. Selon des voisins, le couple, qui n’avait pas pris de vacances depuis longtemps et partait en Egypte pour se se reposer.

18h57 : Le vice-président de la compagnie EgyptAir a annoncé à CNN que des débris ont été retrouvés

« Nous avons retrouvé des débris », a déclaré Ahmed Adel, le vice-président de la compagnie aérienne, à la journaliste de CNN Christiane Amanpour. Mais le doute persiste, le mot « wreckage », signifiant « débris » mais également « épave ».

EgyptAir a également fait part de la même information sur son compte Twitter.

« Le ministère de l’Aviation civile a reçu une lettre du ministère des Affaires étrangères égyptien confirmant la découverte de débris du vol MS804 », indique EgyptAir, précisant que « des gilets de sauvetage et des morceaux de plastique » flottaient en mer.

 

18h12: Des enquêteurs français en Egypte

Le Bureau d'enquêtes et d'Analyses (BEA) va dépêcher trois enquêteurs au Caire accompagnés d'un conseiller technique d'Airbus afin de participer à l'enquête, a annoncé le secrétaire d'État chargé des Transports Alain Vidalies.

Les enquêteurs partiront dans la soirée de jeudi et arriveront dans la nuit, a-t-il précisé.

18h06 : La France assurera « avec toutes ses forces » la sécurité pendant l’Euro de football, a réaffirmé Jean-Marc Ayrault

« Nous sommes engagés avec toutes nos forces (…) pour assurer la sécurité de tous ceux qui vivent et qui viennent en France et qui viendront notamment en France à l’occasion de l’Euro 2016 », a déclaré Jean-Marc Ayrault à Bruxelles, tout en appelant à « éviter toute spéculation » sur les causes du crash après que les autorités égyptiennes ont évoqué un possible acte terroriste.

17h58: La compagnie aérienne EgyptAir ne confirme pas que les débris retrouvés sont bien ceux de l'appareil qui s'est abîmé en mer

Sur son compte Twitter, la compagnie aérienne Egyptair ne confirme pas (en anglais) que les débris retrouvés sont bien ceux de l'appareil qui s'est abîmé en mer. 

 

17h40: Des photos de débris diffusées par la télévision grecque

Des photos de débris diffusées par le marin Tarek Wahba sur son compte Facebook ont été reprises par la chaîne de télévision grecque ERT, les présentant que des objets du vol d'EgyptAir qui s'est crashé dans la nuit. Sur son compte, le marin de l'entreprise Maersk Egypt S.A.E. affirme participer aux recherches de l'avion, et avoir repéré «une veste et un siège». Ces informations sont encore à recevoir avec prudence car elles n'ont pas été confirmées pour le moment. 

 

17h20: Publication de fausses photos de l'appareil qui s'est abîmé dans la nuit

...Et comme à chaque événement tragique, de fausses photos circulent sur Internet. Le crash de l'avion d'EgyptAir ne fait pas exception. Un cliché avec des personnes sur une carcasse d'avion n'est pas liée au crash du jour, a repéré le journaliste du quotidien Al-Masry Al-Yaoum, Omar El Hady, rapporte Le Monde. La photo est celle d'un crash au large du Bangladesh, en mars.

Par ailleurs, une vidéo présentée comme celle de l'avion d'EgyptAir en feu est fausse, ajoute le quotidien. Cette vidéo a été tourné en décembre 2015

Cette vidéo a été tourné en décembre 2015

17h08: Pour le candidat à la primaire américaine Donald Trump, probablement un «attentat terroriste»

Avant même que les autorités égyptiennes n'évoquent des pistes, le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a affirmé jeudi que la disparition du vol EgyptAir était probablement de nature terroriste, notamment parce qu'il avait décollé de France.

«On dirait que c'est encore un attentat terroriste. L'avion avait décollé de Paris. Quand allons-nous devenir durs, intelligents et vigilants? Grande haine et maladie!» a écrit le milliardaire sur Twitter.

Quelques heures après ce tweet, le ministre égyptien de l'Aviation civile, Chérif Fathy, a déclaré dans une conférence de presse que son pays ne savait pas encore ce qui était advenu du vol, indiquant n'exclure ni «l'acte terroriste», ni «l'incident technique».

17h00: Un avion de patrouille maritime américain sur zone

L'administration américaine a envoyé jeudi un avion de patrouille maritime sur la zone de Méditerranée où un avion d'EgyptAir a disparu, ont indiqué des responsables aux Etats-Unis. Ils ont précisé que le président Barack Obama était tenu au courant de l'évolution de la situation. Cet avion Orion P-3, parti de la base américaine de Sigonella en Sicile, est arrivé sur zone peu après 14h00 GMT pour participer aux recherches, selon un responsable américain de la Défense. «Le président a demandé à être tenu au courant de la situation» tout au long de la journée «et a demandé aux responsables de l'administration de joindre leurs homologues internationaux pour proposer soutien et assistance», a précisé Eric Schultz, porte-parole de l'exécutif. 

 

16h45: Report sine die, par solidarité, de la réunion des sociaux-démocrates vendredi à Rome avec Hollande et Renzi

La réunion des dirigeants sociaux-démocrates programmée vendredi à Rome et à laquelle devaient notamment participer Matteo Renzi et François Hollande, a été reportée sine die, après la disparition de l'avion d'EgyptAir Paris-Le Caire, a indiqué jeudi l'entourage du président français à l'AFP.

16h45: Ce que l’on sait des circonstances du drame

>> Ce que l'on sait, ce que l'on ne sait toujours pas sur ce crash, les précisions dans notre article ici

16h29: VIDEO. Les réactions en France et en Egypte après le crash du vol d'EgyptAir

 

15h52: La secrétaire d'Etat Pascale Boistard rend hommage à Ahmed Helal

Dans un communiqué, la secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie Pascale Boistard rend hommage à Ahmed Helal, directeur d'usine à Amiens (post de 12h40) victime française du vol MS804. «Ahmed Helal était un homme de valeur, un manager reconnu et apprécié pour ses qualités humaines», écrit-elle, adressant ses condoléances à la famille.

15h47: Pas de mention de l'avion d'EgyptAir par le groupe terroriste Daesh

Selon le journaliste spécialiste des mouvements et mouvances djihadistes Wassim Nasr, le groupe terroriste Daesh n'aurait pas fait de mention de l'avion d'EgyptAir qui s'est abîmé en mer Méditerranée dans ses journaux audio multilingues. Cependant, ce veilleur-analyste refuse d'écarter l'hypothèse d'un attentat perpertré par Al-Qaida. 

 

15h45: Un habitant de Nogent-Sur-Marne parmi les victimes françaises

A bord de l’avion qui s'est abîmé en mer Méditerranéefigurait un habitant de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), indique Le Parisien. Conseiller en affaires, il voyageait régulièrement et avait pris place sur vol avec son fils, qui lui vivait à Londres.

 

15h37: Un vol proposé aux proches des victimes va partir pour Le Caire

Un vol pour Le Caire -qui était déjà prévu par la compagnie- a été proposé aux proches des victimes de l'avion qui s'est abîmé en mer Méditerranée. Cet avion part cet après-midi et devrait arriver vers 20h au Caire.

15h35: Les Russes penchent pour un attentat

Cité par l'agence de presse russe RIA, Alexandre Bortnikov, le chef du FSB, principal service fédéral de sécurité russe, a déclaré que l'accident était selon «toutes les probabilités» imputable à un acte terroriste.

15h16: L'attentat «plus probable» que l'incident technique, annonce le ministre égyptien

Le ministre égyptien de l'Aviation civile a estimé que l'hypothèse d'une «attaque terroriste» était «plus probable» que celle d'une défaillance technique pour expliquer le crash jeudi de l'avion d'EgyptAir Paris-Le Caire avec 66 personnes à bord.

«La situation peut, et je dis bien "peut" car je ne veux pas spéculer (...), laisser penser que la probabilité, la possibilité, d'une action à bord, d'une attaque terroriste, est plus élevée que celle d'une défaillance technique», a souligné le ministre Chérif Fathy lors d'une conférence de presse. «Mais je ne veux pas tirer de conclusions hâtives», a-t-il précisé à l'AFP.

15h05: Des débris de l'avion retrouvés au large de la Crète, annonce l'armée grecque

Selon le porte-parole de l'armée grecque cité par les agences AP et AFP, des débris qui pourraient être ceux de l'avion d'Egyptair qui s'est abîmé jeudi en Méditerranée avec 66 personnes à bord ont été découverts au large de l'île grecque de la Crète par un avion égyptien. 

«Des objets ont été localisés dans le sud-est de la Crète par un C-130 egyptien, dans une zone qui du point de vue aérien dépend de l'Egypte. Des bateaux seront envoyés sur place» pour vérifier de quoi il s'agit, a indiqué le porte-parole. La télévision publique grecque ERT1 a indiqué de son côté que «des débris ont été découverts à 230 milles marin de la Crète». 

14h58: Les sénateurs français rendent hommage aux victimes du vol Paris-Le Caire

En séance publique ce jeudi à 14h30, les sénateurs ont observé un moment de recueillement en hommage aux victimes du vol d’Egyptair Paris-Le Caire, selon un communiqué du Sénat. Jean-Pierre Caffet, vice-président du Sénat, a «assuré les familles et les proches des victimes de [notre] compassion sincère et de notre solidarité.»

14h50: La sécurité dans les aéroports constamment renforcée ces dernières années 

Patrouilles renforcées, fouilles accrues et «profileurs», en attendant les caméras à reconnaissance faciale: la sécurité dans les aéroports a été musclée partout dans le monde après les attentats de Bruxelles en mars, comme après chaque attaque depuis le 11 septembre 2001. «La sécurité des aéroports est maximale, elle est plus élevée que dans n'importe quel autre environnement», a souligné jeudi à l'AFP Xavier Tytelman, spécialiste de la sécurité aérienne.

«Les agents aéroportuaires sont contrôlés et filtrés, tout ce qui est nécessaire est fait, mais le 100% n'existe pas, il n'existe pas de sécurité absolue», a-t-il ajouté.

14h05: EgyptAir rouvre son comptoir à Roissy 

Le comptoir EgyptAir dans le hall 1 de l'aéroport de Roissy a rouvert ce midi, a fait savoir un journaliste de France Info.

D'autres vols de la compagnie sont prévus cette après-midi, dont le MS800 vers Le Caire, qui doit décoller à 15h45.

14h00 : Le pilote était de « bonne humeur » lors du dernier contact

L’aviation civile grecque a précisé que le pilote était « de bonne humeur » lors du dernier contact qu’ils ont eu avec lui.

13h42 : Le ministre égyptien de l’Aviation civile fait le point

Le ministre égyptien de l'Aviation civile a assuré jeudi que son pays ne savait pas ce qui était advenu du vol EgyptAir Paris-Le Caire disparu dans la nuit et dont «on n'a retrouvé aucun débris pour l'heure», n'excluant ni «l'acte terroriste», ni «l'incident technique».

Lors d'une conférence de presse, Chérif Fathy a déclaré: « Je parlerai d’avion perdu jusqu’à ce que nous ayons des certitudes ». «Je ne peux pas exclure l'hypothèse de l'acte terroriste, ni quelque chose qui relèverait d'un incident technique, il est trop tôt». « Nous n’allons exclure aucune possibilité », a-t-il martelé.

« Le contact perdu avec ce vol vers 2h52 heure du Caire », a dit le ministre, soulignant que des tentatives de prise de contact ultérieures avaient échoué.

Les familles des victimes sont attendues en Egypte où elles seront hébergées aux frais du Caire, a-t-il dit.

13h29 : Des avions turc, grec et français participent aux recherches

Des avions turc, grec et français ainsi qu’une frégate grecque participent aux recherches de l’avion d’Egyptair, a indiqué un porte-parole de la Marine française.

Les moyens ont été déployés au sud-est de l’île, a précisé le capitaine de vaisseau Didier Piatton, précisant que « d’autres moyens sont envisagés en fonction des besoins qui seront exprimés par les autorités égyptiennes », qui coordonnent les recherches.

13h18: L'A320, avion vedette d'Airbus, a connu une douzaine d'accidents en 28 ans

L'appareil qui s'est abîmé en mer appartient à la famille des A320, avion vedette du constructeur européen, qui a connu une douzaine d'accidents depuis son entrée en service en 1988, dont un attentat à la bombe au-dessus de l'Egypte en octobre dernier.

A ce jour, 6.713 appareils de cette famille (A318, A319, A320, A321) sont en opération dont 3.959 A320, selon des données communiquées par le constructeur.

Depuis sa mise en service en 1988, l'A320 a effectué plus de 98 millions de vols, transportant plus de 10,5 milliards de passagers, selon Airbus.

>> Le diaporama des images du jour sur cet évènement tragique à retrouver par ici

12h55: L'avion a chuté de 22.000 pieds en faisant deux virages brutaux, selon le ministre grec de la Défense

L'appareil a brutalement chuté avant de disparaître des radars, a indiqué le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos. «L'image que nous avons est qu'à 00H37 GMT, l'avion, qui se trouvait à peu près de 10-15 miles dans l'espace aérien égyptien a effectué un virage de 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite en chutant de 37.000 à 15.000 pieds où son image a été perdue, environ à 10.000 pieds d'altitude», a déclaré Panos Kammenos dans une conférence de presse, précisant s'être entretenu avec son homologue égyptien.

12h40: Ahmed Helal, le directeur de Procter & Gamble à Amiens, était à bord de l'avion qui s'est abîmé

Ahmed Helal, le directeur de Procter & Gamble sur la zone industrielle nord d'Amiens depuis juin 2014, d'origine égyptienne, se trouvait à bord de l'avion, rapporte France Bleu Picardie. La nouvelle a été confirmée aux salariés ce jeudi matin, précise la radio. 

Alain Gest, député de la Somme, a confirmé l'information sur Twitter. 

 

12h40: Infographie: Trajet du vol d'EgyptAir qui s'est abîmé en Mer Méditerranée et données sur les personnes à bord 

Infographie de l'AFP sur le trajet du vol d'EgyptAir qui s'est abîmé en Mer Méditerranée et données sur les personnes à bord
Infographie de l'AFP sur le trajet du vol d'EgyptAir qui s'est abîmé en Mer Méditerranée et données sur les personnes à bord - Infographie AFP

 

12h25: Le parquet de Paris ouvre une enquête

Le pôle accident collectif du parquet de Paris a ouvert «une enquête en flagrance confiée à la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN)», selon un communiqué publié ce jeudi midi. «Aucun hypothèse n’est privilégiée ni écartée à ce stade», précise-t-il.

12h20: François Hollande s'exprime à propos du crash de l'A320

Devant la presse, le président adresse ses pensées «de solidarité et de compassion» pour les familles et les proches des passagers du vol MS804.

«Les informations que nous avons pu recueillir (...) nous confirment hélas que cet avion s'est abîmé et s'est perdu», a également déclaré François Hollande, confirmant la présence de 66 personnes à bord dont «quinze Français».

«Aucune hypothèse [pour expliquer le crash] n'est écartée, aucune n'est privilégiée (...) que ce soit un accident ou une autre hypothèse qui pourrait être terroriste». Il rappelle l'aide de la France dans les recherches. «Nous aurons la vérité» affirme-t-il. «Lorsque nous aurons la vérité, nous devrons en tirer toutes les conclusions». «Nous avons le devoir de tout connaitre sur les causes de ce qui s'est produit», a-t-il précisé. 

 

 

12h17: «Aucun problème» signalé par le pilote dans le dernier contact, selon l'aviation grecque

Le pilote de l'avion d'Egyptair qui s'est abîmé jeudi en Méditerranée avec 66 personnes à bord n'a signalé «aucun problème» lors de sa dernière conversation avec les contrôleurs aériens grecs, a indiqué l'Aviation civile (Ypa). «Les contrôleurs aériens ont communiqué avec le pilote quand l'avion se trouvait au-dessus de l'île de Kea (sud-est de l'Attique) à 37.000 pieds. Il n'a signalé aucun problème», a affirmé à la télévision grecque Antenna le chef de l'Ypa, Constantin Litzerakos. «Le pilote était de bonne humeur et a remercié en grec», a précisé un communiqué de l'Ypa.

12h15: «Les deux thèses plausibles sont l'attentat et l'enchaînement de pannes», selon l'expert Bertrand Vilmer

A 20 Minutes, Bertrand Vilmer, pilote et expert aéronautique appelle à la prudence mais souligne qu'«on peut donc exclure la collision en vol qui aurait provoqué le crash».

>> Lire l'interview sur les scenarii possibles pour expliquer le crash de l'appareil d'EgyptAir

12h: Que faisaient trois agents de sécurité à bord de l'avion?

Interrogé par 20 Minutes, le consultant en aéronautique Gérard Feldzer explique que « chaque compagnie aérienne a la liberté d’ajouter ou non des agents de sécurité en vol lui permettant de contrer d’éventuels suspects à bord ».

>> A lire: Les précisions sur la présence à bord de ces agents de sécurité

 

11h50: Accueil de familles de passagers à Roissy

Des familles de passagers du vol d'EgyptAir qui s'est écrasé ont commencé à être accueillies jeudi à Roissy. Une dizaine de proches des passagers du vol reliant Paris au Caire sont entrés dans l'hôtel Mercure de l'aéroport, où des psychologues les attendaient. Le ministre Jean-Marc Ayrault et le secrétaire d'État chargé des Transports Alain Vidalies étaient présents.

11h30: L'appareil avait fait la liaison Le Caire-Paris juste avant de repartir vers Le Caire

Selon le site flightradar24.com, qui liste en temps réels les vols, l'appareil immatriculé SU-GCC de la compagnie EgyptAir avait fait la liaison Le Caire-Paris juste avant de repartir vers Le Caire. 

Capture d'écran du site flightradar24.com sur les vols de l'appareil immatriculé SU-GCC.
Capture d'écran du site flightradar24.com sur les vols de l'appareil immatriculé SU-GCC. - flightradar24.com

 

11h00: La France et l'Egypte expriment «leurs condoléances»

Les ministres français et égyptien des Affaires étrangères ont échangé des condoléances après le crash jeudi d'un avion d'EgyptAir, indique le ministère égyptien dans un communiqué.

Le ministre Sameh Choukry «a reçu ce matin du ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault un message dans lequel il exprimait ses condoléances pour le crash de l'avion. En retour, Sameh Choukry a fait part de ses condoléances au ministre français pour les victimes françaises», lit-on dans le communiqué, premier texte officiel laissant supposer que le crash, au large d'une île grecque, a fait des morts.

10h40: L'Egypte et la Grèce ont dépêché en mer Méditerranée des avions et des navires 

L'Egypte et la Grèce ont dépêché en mer Méditerranée des avions et des navires pour tenter de trouver l'appareil, selon l'armée égyptienne. Le compte Twitter @MarineTraffic, qui dresse des cartes en temps réel des navires, relève que plusieurs bateaux semblent avoir changé de destination dans la zone où l'avion aurait pu s'écraser. Selon ce site, huit navires marchands se sont joints aux recherches.

 

10h20: L'appareil A320 d'Airbus a totalisé environ 48.000 heures de vol

Airbus a publié les caractéristiques de l'appareil A320 immatriculé SU-GCC qui a disparu dans la nuit. Il est enregistré sous le numéro de série MSN 2088. Il a été livré en novembre 2003 à la compagnie aérienne EgyptAir et a totalisé environ 48.000 heures de vol. Les moteurs sont de la société International Aero Engines (IAE).

Dans son communiqué publié jeudi matin, Airbus ajoute se tenir prêt à fournir une assistance technique complète pour l'enquête des autorités sur cette disparition.

10h10: 66 personnes dans cet avion, dont 30 Egyptiens et 15 Français 

L'appareil transportait 56 passagers, dont trois enfants, ainsi que sept membres d'équipage et trois officiers de sécurité, selon la compagnie nationale. Trente Egyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien se trouvaient à bord. La présence de trois officiers de sécurité à bord «est une procédure habituelle s'agissant des avions d'EgyptAir», a précisé Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports.

10h05: La compagnie EgyptAir appelle à la prudence sur les raisons de la disparition de son avion

Dans plusieurs messages publiés sur Twitter ce jeudi matin, la compagnie aérienne appelle  (en anglais) à la prudence sur les raisons de la disparition de son avion. 

 

9h52: Confusion autour de l'émission, ou non, d'un message de détresse

Aucun «message de détresse» n'a été reçu de l'avion d'EgyptAir, a annoncé l'armée égyptienne sur son compte Facebook, contredisant une information d'EgyptAir.

Il s'agit du dernier avatar d'une série d'annonces contradictoires sur l'émission ou non de signaux de détresse par l'équipage du vol MS804 ou signal automatique de SOS par ses instruments. Dans la matinée, le vice-président d'EgyptAir Ahmed Adel avait assuré à l'AFP que l'équipage n'avait émis «aucun signal de détresse».

Un peu plus tard, un communiqué d'EgyptAir assurait le contraire, un porte-parole précisant qu'un «message de détresse» avait été capté par l'armée «moins de 10 minutes avant» que l'appareil ne disparaisse des écrans radars.

«Les Forces armées égyptiennes affirment qu'elles n'ont reçu aucun message de détresse en provenance de ce vol», assurait en fin de matinée le porte-parole de l'armée sur son compte Facebook.

9h43: L'avion s'est écrasé au large de l'île grecque de Kharpathos dans l'espace aérien égyptien ​

L'avion d'EgyptAir qui a disparu des radars jeudi à 3h29 (heure locale), selon l'aviation civile grecque, s'est écrasé au large de l'île grecque de Karpathos, dans le sud-est de la mer Egée, «alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien égytien», a indiqué à l'AFP une source de l'aviation civile grecque.

Google map de l'île de Kharpathos en Grèce.
Google map de l'île de Kharpathos en Grèce. - Google map

«Vers 03H29 locales alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien égyptien, l'avion a disparu des radars grecs (...) il s'est écrasé à environ 130 milles de l'île de Karpathos», située entre Rhodes et la Crète, a indiqué cette source à l'AFP.

9h33 : Egyptair « ne sait pas » pourquoi l'avion a disparu

Sur son compte Twitter alimenté en arabe et en anglais, la compagnie aérienne indique qu'elle ne «sait pas pourquoi», à cette heure, l'avion a disparu et demande à ce que cessent les «spéculations»

9h26 : Un incident brutal et soudain ?

L'armée égyptienne a donc indiqué, vers 9h, qu'aucun message de détresse n'avait été émis, contredisant la première version donnée par la compagne Egyptair (notre post de 8h56). Selon les experts, cela pourrait signifier qu'un incident «brutal» et «soudain» est survenu.

9h20 : Jean-Marc Ayrault confirme qu'il y avait 15 Français dans l'avion

Les chiffres donnés par la compagnie Egyptair ont été confirmés par le ministre des Affaires étrangères. «Il y avait 15 Français présents dans l'avion disparu».

9h17 : Il n'y a eu «aucun message de détresse», indique l'armée égyptienne

Contrairement aux premières informations, l'armée égyptienne vient d'indiquer « qu'aucun message de détresse » n'avait été émis. Comme nous l'indiquions à 8h56, une certaine confusion demeure autour de ce sujet. Le signal dont la compagnie Egyptair a fait état pourrait n'être qu'un signal automatique.

 

9h14 : La France dispose d'importants moyens sur zone.

Jean-Marc Ayrault l'a rappelé au détour d'une phrase. Présent sur le théâtre des opérations syrien, la France dispose d'importants moyens militaires à proximité de l'Egypte qui pourraient servir aux recherches. La France assure, à ce sujet, «être à la disposition de l'Egypte». Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense était d'ailleurs présent, ce jeudi matin, à la réunion de crise qui s'est tenue à l'Elysée.

9h11 : Jean-Marc Ayrault prend la parole

Le ministre des Affaires étrangères prend la parole depuis le Quai d'Orsay, accompagné d'Alain Vidalis, son homologue chargé des Transports. « Nous sommes à la disposition des familles. C'est la priorité. Nous allons nous mobiliser. Et nous sommes à la disposition des autorités égyptiennes avec nos moyens militaires. Pour l'heure, la priorité, c'est d'aier les familles... », assure Jean-Marc Ayrault. Les deux ministres vont se rendre à Roissy où une cellule de crise a été mise en place.

Les informations dont nous disposons

9h06 : Une petite vidéo qui résume la situation

Notre journaliste Thomas Lemoine a concocté une petite vidéo pour tout comprendre à la situation.

 

9h01 : Une «flamme dans le ciel» aperçue par un marin grec

Selon l'agence Reuters, les autorités grecques ont reçu le signalement du capitaine d'un navire marchand qui a indiqué avoir aperçu «une flamme dans le ciel» quelques 130 miles nautiques au sud de l'île de Karpathos. Les grecs, à proximité de la zone présumée du crash, ont déployé des moyens aériens et une frégate.

Localisation de l'île grecque de Karpathos.
Localisation de l'île grecque de Karpathos. - GOOGLE

8h56 : Le signal de détresse reçu deux heures après le dernier contact radar...

Beaucoup d'interrogations subsistent sur le signal de détresse qu'Egyptair assure avoir reçu (notre post de 8h44). Selon les premières informations, ce signal aurait été reçu à 4h26 heure locale (soit 2h26 heure GMT). C'est près de deux heures après le dernier contact confirmé par radar qui est, lui intervenu à 2h30 heure locale (soit 00h30 heure GMT). Selon des informations du Guardianil pourrait donc s'agir d'un signal de détresse envoyé automatiquement à partir d'une balise d'urgence.

8h52: Un numéro de téléphone pour les familles des passagers

Juliette Méadel, la secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes indique sur son compte Twitter que le gouvernement a mis en place un service téléphonique pour les familles et proches des passagers. Il s'agit du 01.43.17.55.95.

 

8h44: Le message de détresse aurait été capté à 4h26

8h39: Les équipes de recherches s'activent dans la zone où l'avion a disparu

Des appareils et navires des secours civils et de l'armée passaient la zone au peigne fin en mer Méditerranée dès le milieu de la nuit, selon EgyptAir. L'Egypte et la Grèce ont dépêché en mer Méditerranée des avions et des navires pour tenter de trouver l'appareil, a annoncé l'armée égyptienne dans un communiqué. Celle-ci a elle même déployé des avions de reconnaissance et des bateaux pour tenter de localiser l'Airbus A320 et éventuellement secourir des survivants.

8h31: «Probablement un événement brutal», «on peut penser à un attentat», selon le BEA

L'équipage de l'avion d'Egyptair reliant Paris au Caire qui a disparu jeudi des écrans radars «n'a pas envoyé de message d'alerte» (selon la compagnie, il y en aurait toutefois bien eu un), signe d'un «événement brutal» laissant «penser à un attentat», a avancé jeudi Jean-Paul Troadec, ancien directeur du Bureau d'Enquêtes et Analyses (BEA).

«Un problème technique d'habitude, un incendie ou un problème de panne moteur, ne produit pas l'accident instantanément et l'équipage a le temps de réagir. Là l'équipage n'a rien dit, n'a pas réagi, donc il s'agit très probablement d'un événement brutal et on peut penser effectivement à un attentat», a-t-il déclaré au micro d'Europe 1.

«L'accident technique à ce stade du vol, en croisière, alors que semble-t-il les conditions météo semblaient bonnes, est une hypothèse possible mais on ne va peut-être pas la privilégier», a-t-il relevé en soulignant par ailleurs que l'appareil, un A320, est «un avion moderne». «La qualité de la maintenance et la qualité de l'avion ne sont vraisemblablement pas en cause dans cet événement.»

8h28: Le vol EgyptAir disparu avait émis un «message de détresse», selon la compagnie

8h22: Les spécifications de l'A320 sur le site d'Airbus

 

8h08: La cellule de crise activée à l'aéroport de Roissy

«La salle de crise de Roissy est activée avec l'ensemble des services de l'Etat et Aéroports de Paris. On a reçu les représentants de la compagnie Egyptair et de l'ambassade d'Egypte», a précisé Philippe Riffaut, le préfet délégué aux aéoroports.

7h59: Une réunion interministérielle de crise a lieu à 8h30 à l'Elysée autour de François Hollande 

 

7h57: Le contact a été perdu avec l'avion à 2h30 du matin, à 280km des côtes égyptiennes selon la compagnie

EgyptAir avait précédemment parlé de 2h45.

 

7h53: Les familles des passagers sont accueillies à l'aéroport du Caire, où EgyptAir dit avoir mobilisé médecins, traducteurs, et «tous les services nécessaires»

 

7h48: François Hollande promet une «coopération étroite» avec l'Egypte pour établir les circonstances

Le président français s'est entretenu avec son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi.

7h45: «Aucune hypothèse n'est écartée», déclare Manuel Valls

7h44: Le Quai d'Orsay a mis en place un numéro d'urgence

Il s'agit du 01 43 17 55 95

7h38 : 30 Egyptiens et 15 Français à bord, selon EgyptAir

Sur Twitter, la compagnie donne le décompte des passagers: outre les 30 Egyptiens et 15 Français, 1 Britannique, 1 Belge, 2 Irakiens, 1 Koweïtien, 1 Saoudien, 1 Soudanais, 1 Tchadien, 1 Portugais, 1 Algérien et 1 Canadien.

 

7h34: Des passagers égyptiens, saoudiens, britanniques et français se trouveraient à bord, selon RTL.

7h24: L'appareil effectuait son cinquième vol de la journée selon le site Flightradar24

 

7h16: Le résumé des faits

Si vous venez de nous rejoindre, voici ce que l'on sait pour l'instant:

Un avion d'Egyptair reliant Paris au Caire avec 66 personnes à bord a disparu des écrans radars dans la nuit de mercredi à jeudi. L'avion, qui a décollé à 23h09, transportait 56 passagers dont un petit garçon et deux bébés et devait atterrir initialement à 3h05. Sa trace a été perdue à 2h45, alors qu'il se trouvait «à 30 ou 40 miles (48 à 64 km) de la côte» nord de l'Egypte. Aucune information n'a encore été donnée sur les causes possibles de cette disparition, ni sur le sort de l'appareil et de ses passagers.

7h11: Situation calme à l'aéroport du Caire

Les familles des passagers ont probablement été immédiatement isolées dans une pièce à part, estime un journaliste de l'Agence France Presse. Le vol MS804 n'était pas mentionné sur les tableaux électroniques des arrivées.

7h09 : La Grèce participe aux recherches en mer

Deux avions et une frégate ont été dépêchés vers la zone où a disparu le vol d'EgyptAir, annonce Athènes.

7h06: Airbus dit n'avoir «pas plus de détails» pour l'instant

Le vol MS804 disparu est un A320.

 

7h01: L'armée égyptienne a envoyé des avions dans la zone où le contact a été perdu

 

6h53: Le pilote avait plus de 6.000 heures de vol, le copilote près de 3.000

6h50: Le contact avec l'appareil a été perdu il y a maintenant quatre heures

 

 

6h49: «Pas de cargaison spéciale à bord»

Il n'y avait «pas de cargaison spéciale à bord», et le commandant n'avait pas été averti de la présence dans l'appareil de marchandises dangereuses, précise Ahmed Abdel, vice-président d'EgyptAir, sur CNN.

6h42: Un enfant et deux bébés se trouvaient à bord, selon la compagnie

6h34: La compagnie EgyptAir a mis en place un numéro de téléphone pour les proches des occupants de l'avion

Il s'agit du 080077770000 depuis l'Egypte, ou du +202 25989320 depuis l'étranger.

 

6h26: La dernière position connue de l'avion, selon le site Flightradar24

 

6h23: Le décompte des personnes qui se trouvaient à bord de l'avion

Il est donné sur CNN par Ahmed Abdel, vice-président d'EgyptAir:

66 personnes dont 56 passagers, 3 membres du personnel de sécurité, 2 pilotes et 5 membres d'équipage. Le capitaine avait plus de 6.000 heures de vol au compteur, dont 2.000 à bord d'un Airbus A320.

 

6h21: Un avion d'EgyptAir avait été détourné en mars

En mars, un pirate de l'air avait détourné vers Chypre un avion EgyptAir qui avait décollé d'Alexandrie et transportait 55 passagers. A l'arrivée à l'aéroport chypriote de Larnaca, l'homme avait libéré une grande partie des passagers, puis s'était rendu sans heurt au bout de six heures de négociations.

6h17: L'équipage n'a pas émis d'appel de détresse

C'est le vice-président de la compagnie EgyptAir qui l'annonce sur CNN. Les équipes de recherche ont reçu les coordonnées de l'endroit où le contact a été perdu, de 50 à 60 km des côtes égyptiennes, ajoute-t-il.

6h14: La météo était calme et le temps clair au-dessus de la Méditerranée, selon la chaîne CNN

6h03: Le vol, qui avait décollé à 23h09, avec une vingtaine de minutes de retard, aurait dû se poser au Caire à 3h15 jeudi matin.

 

6h00: La piste terroriste peut-elle être envisagée?

Il est trop tôt pour le dire. L'attentat du 31 octobre 2015 est cependant gravé dans les esprits. Daesh avait alors revendiqué une attaque à la bombe contre un avion charter russe qui s'est écrasé dans le nord de la péninsule du Sinaï, un drame qui a couté la vie aux 224 occupants.

5h55: Il s'agirait d'un Airbus320

Selon le site Flight Radar 24, il l'appareil avait 12 ans.

 

5h50: «Panne mécanique ou action criminelle»

Selon l'experte Mary Schiavo, interrogée par CNN, l'avion ne se trouvant pas au-dessus d'une zone de guerre au moment de sa disparition, il ne peut s'agir que d'une «panne mécanique ou d'une action criminelle».

5h48: Les radars auraient perdu le contact avec le vol MS804 à 2h45, selon la compagnie EgyptAir

 

5h43: L'appareil se trouvait à 11.000 mètres d'altitude selon la compagnie

 

5h40: L'avion a disparu peu après son entrée dans l'espace aérien égyptien

Un avion de la compagnie égyptienne EgyptAir a disparu des radars lors d'un vol entre Paris et Le Caire, a annoncé la compagnie sur son compte Twitter.

Le vol MS804, qui transportait au moins 69 personnes, dont 10 membres d'équipage, avait quitté l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle mercredi soir à 23h09, et devait arriver à l'aéroport international du Caire jeudi matin.