New York: Refuser de servir de l'alcool aux femmes enceintes est illégal

ETATS-UNIS Un refus constituerait une « violation » de la loi selon la mairie de New York…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration - Une femme enceinte qui boit un verre d'alcool
Illustration - Une femme enceinte qui boit un verre d'alcool — TEICH/CARO FOTOS/SIPA

C’est une bonne nouvelle (ou pas) pour les femmes enceintes. Refuser de leur servir de l’alcool dans un bar ou un restaurant à New York constitue désormais une violation des droits humains.

« Les discriminations liées à la grossesse sont une forme de discrimination basée sur le sexe », a expliqué la mairie en rendant publique la semaine dernière de nouvelles directives en matière de droits de l’homme, qui interdisent explicitement aux bars et restaurants de refuser de servir les femmes enceintes.

L’obligation d’afficher des avertissements écrits

Un tel refus constituerait une « violation » de la loi, précisent ces directives, même s’il s’agit d’alcool, considéré comme dangereux pour une femme enceinte, ou de poisson cru, pouvant pourtant contenir une bactérie nocive pour le fœtus.

>> A lire aussi : Une femme enceinte sur quatre consomme de l'alcool

En revanche, bars, restaurants ou tout établissement distribuant de l’alcool sont obligés, dans tous les Etats-Unis, d’afficher des avertissements écrits sur les dangers de la consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse.

Les nouvelles directives de la mairie de New York évoquent d’autres violations des droits de l’homme : les blagues sur la prise de poids des futures mères sur leur lieu de travail, le refus d’embaucher une femme enceinte, le fait de refuser aux futures mères une promotion ou un logement.