Le fils d'Oussama Ben Laden appelle les djihadistes en Syrie à s'unir

TERRORISME Le fils de l’ancien leader d’Al-Qaida, qui a été tué par un raid des forces spéciales américaines au Pakistan il y a cinq ans, s'est adressé aux djihadistes...

20 Minutes avec AFP

— 

Hamza ben Laden, le fils de Oussama ben Laden, le 7 novembre 2001.
Hamza ben Laden, le fils de Oussama ben Laden, le 7 novembre 2001. — AL-JAZEERA / AFP

Un discours qui fait froid dans le dos. Le fils d'Oussama Ben Laden, fondateur du réseau extrémiste Al-Qaida, a appelé les djihadistes en Syrie à unir les rangs, en soulignant que la lutte dans ce pays ravagé par la guerre ouvrait la voie à la « libération de la Palestine ».

« La nation islamique doit se concentrer sur le djihad en Syrie et sur l’unification des rangs des moujahidine là-bas », a déclaré Hamza Ben Laden, 23 ans, dans un message audio diffusé sur Internet.

« Il n’y a plus d’excuses pour ceux qui persistent à vouloir la division et les disputes, maintenant que le monde entier s’est mobilisé contre les musulmans », a-t-il ajouté, sans préciser les noms des groupes djihadistes auxquels il s’adresse.

Front al-Nosra v Etat islamique

La branche syrienne d’Al-Qaida, le puissant Front al-Nosra, occupe de vastes régions de Syrie et plusieurs groupes islamistes et salafistes se sont ralliés à elle. Face à eux, l'organisation de l'Etat islamique (EI), grand rival d’al-Nosra, contrôle lui aussi de larges pans du territoire.

>> A lire aussi : Cinq ans après la chute de Ben Laden, Al-Qaida n'est pas mort

Le message audio non daté du fils de Oussama Ben Laden, tué il y a cinq ans par un raid des forces spéciales américaines au Pakistan, est intervenu après un appel de l’actuel leader d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, qui a lui aussi appelé à l’unité des djihadistes en Syrie tout en critiquant l’EI.

« L’unité aujourd’hui est une question de vie et de mort », a dit Zawahiri dans un message audio diffusé samedi sur internet, selon le groupe de surveillance des sites islamistes.

>> A lire aussi : Oussama ben Laden voulait faire exécuter des otages français avant la présidentielle 2012

Selon les services de renseignements américains, Hamza était le fils favori d'Oussama Ben Laden, cerveau des attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis.