Le Mexique a fait le premier pas pour extrader El Chapo vers les Etats-Unis

JUSTICE Un jugé mexicain a accepté la demande d'extradition, selon l'avocat du baron de la drogue...

N.Beu. avec AFP

— 

Joaquin «El Chapo» Guzman aux mains de la police à Mexico, au Mexique, le 8 janvier 2016.
Joaquin «El Chapo» Guzman aux mains de la police à Mexico, au Mexique, le 8 janvier 2016. — XINHUA/SIPA

Le « déménagement » d’El Chapo d’une prison vers une autre, plus proche de la frontière américaine, avait été accueilli avec suspicion. La présidence mexicaine avait même dû mettre les choses au clair samedi, en précisant que ce transfèrement ne répondait « absolument pas » à une demande d’extradition des Etats-Unis. Mais l’avocat du baron de la drogue a de nouveau fait planer le doute ce dimanche, en indiquant que son client pourrait bien être envoyé prochainement aux Etats-Unis.

L’avocat du baron de la drogue, José Refugio Rodriguez, a précisé qu’un juge d’un tribunal pénal fédéral avait « donné un avis favorable à son extradition » vers les Etats-Unis. En vertu de cette décision, a-t-il plaidé, le ministère mexicain des Affaires étrangères a désormais 30 jours pour se prononcer sur l’extradition ou non du baron de la drogue.

Le leader du cartel de Sinaloa, écroué depuis le début de l’année à la prison de sécurité maximale d’El Altiplano, près de Mexico, avait été transféré samedi à l’aube dans une prison de Ciudad Juarez (nord) tout près de la frontière du Texas, aux Etats-Unis. Depuis son retour début janvier derrière les barreaux, les autorités ont pris des mesures exceptionnelles pour éviter qu’il ne s’évade à nouveau, avant une possible extradition vers les Etats-Unis.