Maroc: Un frère d'Abdelhamid Abaaoud condamné à deux ans de prison

JUSTICE Il était poursuivi pour « apologie du terrorisme »…

20 Minutes avec AFP

— 

Abdelhamid Abaaoud est considéré comme le cerveau des attentats de novembre.
Abdelhamid Abaaoud est considéré comme le cerveau des attentats de novembre. — AP/SIPA

Deux ans de prison ferme Yassine Abaaoud. Le petit frère de l’organisateur présumé des attentats de Paris en novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, était poursuivi par la justice marocaine pour "apologie du terrorisme" et "non dénonciation de crimes terroristes".

D’après son avocat, Yassine Abaaoud n’était "pas au courant" des projets terroristes de son frère, mort dans l’assaut policier de Saint-Denis, près de Paris, le 18 novembre 2015. Les renseignements marocains avaient contribué à mettre les enquêteurs français sur sa piste.

Le Maroc engagé dans la lutte anti-Daesh

Yassine Abaaoud n’était pas le seul à comparaître jeudi au tribunal de Salé, dans la banlieue de Rabat. Cinq autres prévenus ont été condamnés dans des affaires distinctes liées au "terrorisme" à des peines allant de deux à cinq ans de prison ferme.

>> A lire aussi: En infographie, le réseau de la terreur

Les autorités marocaines ont multiplié ces derniers mois les annonces sur des démantèlements de cellules liées au groupe djihadiste Etat islamique - auquel appartenait Abdelhamid Abaaoud - et l’arrestation de recruteurs présumés pour le compte de l’organisation ultraradicale sunnite.