Corée du Nord: Kim Jong-un ouvre un congrès politique historique

POLITIQUE Le dernier rassemblement s’est tenu il y a 40 ans, avant la naissance de leader nord-coréen…

20 Minutes avec AFP

— 

Les portraits des leaders coréens Kim Il-Sung et Kim Jong-Il placardés avant le début du congrès politique.
Les portraits des leaders coréens Kim Il-Sung et Kim Jong-Il placardés avant le début du congrès politique. — Ed Jones

C’est un rassemblement sans précédent. La Corée du Nord a ouvert ce vendredi son premier grand show politique en près de 40 ans. Ce congrès du parti unique au pouvoir est destiné à consacrer le règne absolu de Kim Jong-un et le « prestige » du pays en tant que puissance nucléaire.

Des milliers de délégués triés sur le volet venus de toute la Corée du Nord se sont rendus à Pyongyang pour assister à cette réunion exceptionnelle du Parti des travailleurs de Corée (PTC), dans l’imposant Palais du 25 avril.

L’objectif : asseoir le statut de Kim Jong-Un

Kim Jong-un, 33 ans, n’était pas né lors du dernier événement du genre, en 1980. Il devait prononcer une allocution liminaire qui sera scrutée de près par les observateurs à la recherche de signes éventuels d’un changement de ligne ou de personnes, avec l’ascension possible d’une nouvelle génération de cadres choisis pour leur loyauté.

>> A lire aussi : Enterrements et mariages interdits avant le Congrès du régime

La centaine de journalistes étrangers invités à couvrir l’événement 2016 n’étaient pas autorisés à pénétrer à l’intérieur du Palais du 25 avril, dont la façade était décorée de portraits géants des deux dirigeants défunts. Les photographes et vidéastes étaient tenus à 200 mètres à l’écart.

Le menu de la réunion n’est pas connu, non plus que sa durée. Mais l’objectif principal sera vraisemblablement d’asseoir le statut de Kim Jong-Un en tant qu’héritier légitime de ses grand-père et père. Le congrès devrait également confirmer, comme doctrine du parti, la stratégie du « byungjin » initiée par Kim Jong-Un, à savoir le fait de mener en tandem développement économique et programmes nucléaire et balistique.