Sadiq Khan en passe de devenir le premier maire musulman de Londres

ANGLETERRE Le candidat travailliste, fils d’un chauffeur d’autobus pakistanais, est largement en tête…

20 Minutes avec AFP

— 

Sadiq Khan en compagnie de sa femme le mercredi 4 mai 2016.
Sadiq Khan en compagnie de sa femme le mercredi 4 mai 2016. — Tolga Akmen/LNP/Shutter/SIPA

Des millions de Londoniens ont voté jeudi lors d’élections municipales qui pourraient couronner le candidat travailliste Sadiq Khan, un musulman fils d’un chauffeur d’autobus pakistanais, parfaite incarnation du cosmopolitisme de la capitale britannique. Les sondages donnent à M. Khan une avance de plus de dix points sur son principal adversaire, le conservateur et fils de milliardaire Zac Goldsmith.

Si cet avantage se concrétise dans les urnes, Sadiq Khan, 45 ans, député de Tooting, un quartier populaire du sud de Londres où il a grandi en cité HLM, succédera au populaire Boris Johnson (parti conservateur) et deviendra le premier maire musulman d’une grande capitale occidentale. Une religion que le camp adverse a tenté sans relâche d’instrumentaliser pour compenser son retard au cours d’une âpre campagne.

>> A lire aussi : Goldsmith vs Khan: Le match pour la mairie de Londres entre le fils d'un milliardaire et celui d'un chauffeur de bus pakistanais

Transport et logement

Zac Goldsmith, 41 ans, député du quartier résidentiel de Richmond, a notamment accusé l’ancien avocat des droits de l’homme d’avoir fréquenté des extrémistes islamistes. Des attaques relayées par le Premier ministre conservateur David Cameron.

Dans une ville dont 30 % de la population est non blanche et qui tient à sa réputation de tolérance, cette stratégie pourrait avoir l’effet inverse de celui recherché, estiment les analystes. De fait, jeudi, la question de sa confession laissait indifférents nombre d’électeurs interrogés par l’AFP, y compris au sein de la communauté musulmane.

« Cela ne fera aucune différence », a déclaré Koyruz Zoman, un cuisinier musulman de 57 ans. « Quel que soit le nom de l’élu, ce que nous voulons, c’est qu’il tienne ses promesses ». Pour Leeanne Collaco, une employée en ressources humaines de 28 ans, « Sadiq Khan s’est battu, sa famille s’est battue (…) Il se battra probablement plus durement pour faire de Londres une ville plus équitable ».

>> A lire aussi : VIDEO. Candidat à la mairie de Londres, Zac Goldsmith se plante royalement à un quiz sur sa ville

Un sentiment d’équité qui passe pour beaucoup par une baisse du prix du logement et un meilleur accès aux transports en commun dans cette capitale qui a vu sa population augmenter de 900.0000 habitants en huit ans pour atteindre 8,6 millions.

« Je ne crois pas qu’aucun des candidats ait une solution magique donc c’est incroyablement difficile de choisir », estimait Mary White, une directrice d’école à la retraite. MM. Khan et Goldsmith ont voté tôt dans la matinée, de même que M. Cameron, et les Londoniens avaient jusqu’à 21h pour glisser leur bulletin dans l’urne. Les résultats ne seront pas connus avant vendredi après-midi.