Washington ne renonce pas à sanctionner l'Iran

- ©2007 20 minutes

— 

« Le président iranien se trompe complètement s'il croit que la communauté internationale va oublier le fait que son pays poursuit, contre la volonté du Conseil de sécurité de l'ONU, son programme de recherche nucléaire à Natanz », a réagi le numéro trois du département d'Etat.

Nicholas Burns a annoncé qu'il comptait réunir hier soir « les membres permanents du Conseil de sécurité, pour examiner le détail des éléments d'une troisième résolution du Conseil de sécurité », prévoyant des sanctions contre Téhéran. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait affirmé mardi devant l'Assemblée générale de l'ONU que son pays considérait que le problème nucléaire était « clos ».