En Italie, voler pour manger n'est pas un délit

JUSTICE Un SDF avait volé des saucisses et deux morceaux de fromage dans un supermarché…

20 Minutes avec AFP

— 

Rayon charcuterie dans un supermarché.
Rayon charcuterie dans un supermarché. — A. Gelebart/20 Minutes/SIPA

Roman Ostriakov, un SDF d’une trentaine d’années, est soulagé. La justice italienne l’a acquitté dans une affaire de vol et a rendu un verdict qui pourrait bien faire jurisprudence. La cour de cassation italienne estime en effet que voler de la nourriture pour un faible montant quand on a faim n’est pas un délit.

Ce SDF avait tenté de voler en 2011 des saucisses et deux morceaux de fromage pour un montant total de 4,07 euros dans un supermarché de Gênes, écrit le Corriere della Sera.

>> A lire aussi : Le Top 4 des produits les plus volés en magasin

« Il a agi en état de nécessité »

« Les conditions de l’accusé et les circonstances dans lesquelles il a pris les aliments démontrent qu’il a pris ce peu de nourriture pour faire face à une exigence immédiate (…) et comme on ne peut vivre à moins de s’alimenter, il a donc agi en état de nécessité », a justifié la juridiction suprême italienne.

Le Corriere della Sera relève également l’ironie de la situation judiciaire en Italie, où une tentative de vol portant sur 4,07 euros a dû passer trois degrés de justice avec tous les frais que cela engendre, avant de mettre un point final à l’affaire.