VIDEO. Canada: Une ville de 100.000 habitants évacuée à cause d'un gigantesque incendie

FAITS DIVERS Des feux de forêts et de broussailles menacent des dizaines de milliers d’habitations dans l’ouest du Canada…

20 Minutes avec AFP

— 

La totalité des habitants de Fort McMurray ont été priés d'évacuer la ville.
La totalité des habitants de Fort McMurray ont été priés d'évacuer la ville. — Mary Anne Sexsmith-Segat

C’est un gigantesque incendie qui les menace. Les quelque 100.000 habitants de Fort McMurray, ville située dans la province de l’Alberta dans l’ouest du Canada, ont reçu l’ordre d’évacuer mardi soir à cause des flammes qui ont déjà ravagé des quartiers entiers.

Les feux de forêts et de broussailles ont rapidement progressé et des dégagements d’épaisses fumées ont conduit les autorités à faire évacuer la totalité des environs.

« Le pire du feu n’est pas passé. Nous attendons encore des températures élevées et des vents forts », a indiqué Bernie Schmitte, un responsable provincial de la lutte contre les feux de forêt, à Radio-Canada.

« Aucun blessé et aucune victime n’étaient à déplorer »

« C’est une situation effrayante et stressante pour les personnes qui ont dû quitter leur maison dans ces conditions », a déclaré ce mardi soir la Première ministre de l’Alberta Rachel Notley, lors d’une conférence de presse télévisée.

L’objectif est d'« assurer la sécurité des personnes, de les faire sortir de la ville et de veiller à ce qu’elles soient sauves et en sécurité ». « Aucun blessé et aucune victime n’étaient à déplorer », a ajouté Rachel Notley en ajoutant que l’hôpital avait également dû être entièrement évacué.

Des quartiers ravagés par les flammes

Les images des télévisions montraient des véhicules roulant les uns derrière les autres alors que les bas-côtés de la chaussée étaient ravagés par les flammes.

« Au total, neuf avions bombardier d’eau, une douzaine d’hélicoptères et une centaine de pompiers » combattent les flammes et d’autres sont appelés en renfort, a expliqué Bruce Mayer, vice-ministre de l’Agriculture en charge des forêts.

Rachal Notley a indiqué que 160 policiers avaient été mobilisés pour organiser l’évacuation de la ville peuplée au total d’environ 100.000 habitants.