Elle rend un livre à la bibliothèque avec 67 ans de retard

IMPROBABLE En Nouvelle-Zélande, une dame a fait parler d’elle en restituant à une bibliothèque un livre qu’elle aurait dû rendre il y a plus d’un demi-siècle…

W.P.

— 

Myths and Legends of Maoriland
Myths and Legends of Maoriland — Capture d'écran (Twitter/Auckland Libraries)

Mieux vaut tard que jamais. C’est sans doute ce qu’a dû penser la Néo-Zélandaise qui a récemment rendu à la bibliothèque d’Epsom, dans la banlieue d’Auckland, un livre qu’elle avait emprunté il y a plus de 67 ans. Le bouquin en question, Myths and Legends of Maoriland, avait été emprunté très exactement le 17 décembre 1948. 24.605 jours se sont donc écoulés entre le moment où la jeune fille a pris le livre et celui où la femme âgée l’a restitué.

>> A lire aussi : Il rapporte deux livres à la bibliothèque avec 52 ans de retard

La bibliothèque d’Epson raconte, par la voie d’un communiqué, qu’une « merveilleuse cliente est venue à nous pour se confesser. Quand elle était enfant, elle venait régulièrement à la bibliothèque, jusqu’au jour où elle a déménagé à Auckland et a emporté le livre avec elle par erreur. » La note précise par ailleurs que malgré son ancienneté, « le livre est en excellent état. »

>> A lire aussi : Elle rapporte un livre à la bibliothèque avec 28 ans de retard

Myths and Legends of Maoriland
Myths and Legends of Maoriland - Capture d'écran (Twitter/Auckland Libraries)

Etant mineure au moment de l’emprunt du livre, la dame n’a eu à payer aucune amende. Une facture qui se serait élevée à près de 15.000 euros, compte tenu du fait que chaque jour de retard est sanctionné par une pénalité d’un penny. Si l’histoire se termine bien, une bibliothécaire interrogée par The Guardian révèle que l’intéressée « avait l’air gênée, mais j’étais très contente car elle a dit qu’elle avait bien profité du livre tout au long de ces années. » Plaisir coupable.