Corée du Nord. Enterrements et mariages interdits avant le Congrès du régime

SOCIETE Le 7e rassemblement du parti unique doit réunir 3.000 délégués la semaine prochaine et doit se dérouler sans accroc…

20 Minutes avec agence

— 

Photographie non datée transmise par l'agence de presse officielle nord-coréenne le 2 avril 2016 montrant le chef d'Etat Kim Jong-Un (c) inspectant un test de lancement d'un nouveau type de missile
Photographie non datée transmise par l'agence de presse officielle nord-coréenne le 2 avril 2016 montrant le chef d'Etat Kim Jong-Un (c) inspectant un test de lancement d'un nouveau type de missile — KCNA KCNA VIA KNS

Enterrements et mariages sont proscrits en Corée du Nord jusqu’au 6 mai, date à laquelle doit s'ouvrir le Congrès du régime, le premier depuis trente-six ans.

Selon Les Échos, cette interdiction vise à empêcher tout regroupement populaire susceptible de perturber la réunion, qui est perçue comme une vitrine pour le pouvoir,  doit permettre de mettre en valeur ses accomplissements et de cimenter l’unité nationale autour  de Kim Jong-un.

Les allées et venues des habitants contrôlés

Selon une agence de presse de la Corée du Sud voisine, le régime de Pyongyang contrôlerait également les allées et venues des habitants entre les différentes régions du pays, en suspendant l’émission des cartes d’autorisation de voyages.

Les Nord-Coréens ont également été mobilisés à travers tout le pays pour une « campagne de 70 jours » afin de préparer ce grand raout politique qui doit durer quatre ou cinq jours. De nombreuses villes du pays ont été embellies et rafraîchies pour l’occasion.

Un cinquième essai nucléaire avant le jour J

Il faut dire que ce 7e Congrès doit réunir environ 3.000 délégués du Parti du travail. « Du jamais vu », assure le quotidien Les Echos qui précise qu’au terme du rassemblement le dictateur Kim Jong-un devrait opérer un remaniement politique.

Selon certains experts cités par l'AFP, Pyongyang pourrait également mener un cinquième essai nucléaire avant le jour J. Ceci alors que la tension monde depuis le mois de janvier dans la péninsule coréenne et depuis que la Corée du Nord a affirmé avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène, bien plus puissante que la bombe atomique ordinaire.

La Corée du Nord a mené quatre tests nucléaires, en 2006, 2009, 2013 et le 6 janvier dernier.