Le Vanuatu est le pays où il est le plus risqué de vivre au monde

ENVIRONNEMENT Le classement a été établi en fonction de l’indice de risque de catastrophe réalisé par l’Université des Nations unies…

H. B.

— 

Une femme porte des bananes sur une plage du Vanuatu le 21 mars 2015 après le passage du cyclone Pam.
Une femme porte des bananes sur une plage du Vanuatu le 21 mars 2015 après le passage du cyclone Pam. — Jeremy Piper AFP

Pour les habitants du Vanuatu, ce petit archipel au milieu de l’océan Pacifique, la nouvelle n’est pas réjouissante. Leur pays arrive en tête du classement des pays où il est le plus risqué de vivre au monde. Selon le World Risk Index 2015 (WRI), l’indice mondial réalisé par l’Université des Nations unies pour l’environnement et la sécurité humaine, le Vanuatu, avec ses 260.000 habitants, est de loin le plus exposé aux conséquences du changement climatique.

>> A lire aussi : Le Vanuatu, laboratoire des «bouleversements écologiques»

Pour faire ce classement, le WRI a tenu compte de facteurs sociaux, politiques, économiques et environnementaux afin de déterminer la capacité d’une communauté touchée par une catastrophe à y faire face.

Le principal facteur, la hausse du niveau de la mer

L’indice de risques du Vanuatu s’élève ainsi à 36,72 %. L’an dernier, en mars 2015, un puissant cyclone, « l’un des pires de l’histoire du Pacifique », avait frappé l’archipel et fait des dizaines de morts.

>> A lire aussi : La mappemonde des effets du changement climatique

Suivent juste derrière les îles Tonga et les Philippines. D’une manière générale, la hausse du niveau de la mer est le risque principal pour la majorité des pays les plus exposés.

A l’inverse, c’est le Qatar qui est considéré comme le pays le plus sûr du monde avec un indice de 0, 08 %.