Crash d'Air Algérie au Mali: Les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

ENQUETE Le Bureau d’enquêtes et analyses a présenté son rapport final d’enquête sur l’accident…

20 Minutes avec AFP

— 

Crash Air Algérie: les enquêteurs prélèvent des preuves sur le lieu du crash, le 29 juillet 2014. 
Crash Air Algérie: les enquêteurs prélèvent des preuves sur le lieu du crash, le 29 juillet 2014.  — SIA KAMBOU / AFP

C’est bien une erreur des pilotes qui serait à l’origine du crash de l’avion d’Air Algérie au Mali. Près de deux ans après l’accident qui a coûté la vie à 116 personnes le 24 juillet 2014, les enquêteurs révèlent dans leur rapport que les pilotes n’avaient pas activé le système antigivre.

>> A lire aussi : «Il y a eu une accumulation d’erreurs de pilotage»

Les « capteurs de pression des moteurs avaient été obstrués, vraisemblablement par des cristaux de glace » et « les systèmes d’antigivrage » n’ont « pas été activés par l’équipage », a affirmé le ministère malien des Transports, Mamadou Hachim Koumaré, lors d’un point de presse pour présenter le rapport qui confirme les résultats préliminaires.