Moteurs truqués: 630.000 voitures de constructeurs allemands rappelées en Europe

AUTOMOBILE Seize marques sont mises en cause dont cinq allemandes (Audi, Porsche, Opel, Mercedes et Volkswagen), le français Renault et les japonais Suzuki et Nissan…

20 Minutes avec AFP

— 

Le stand Volkswagen au salon de Detroit, le 12 janvier 2016.
Le stand Volkswagen au salon de Detroit, le 12 janvier 2016. — AFP

Les conséquences du scandale Volkswagen se font encore ressentir aujourd’hui. Quelque 630.000 voitures de constructeurs allemands, dont  Audi, Porsche, Opel, Mercedes et Volkswagen vont devoir être rappelées en Europe à cause d’irrégularités dans leur niveau d’émissions de gaz polluants, a indiqué ce vendredi une source au sein du gouvernement allemand.

L'enquête menée par les autorités allemandes révèle également des irrégularités chez le constructeur français Renault et les japonais Suzuki et Nissan, soit au total 16 marques automobiles.

>> A lire aussi : Renault va rappeler 15.000 véhicules pour régler leur moteur

Sur les véhicules incriminés, le système de filtration des émissions polluantes est systématiquement désactivé quand la température extérieure descend sous un certain seuil. Or, d’après les normes européennes en vigueur, cette procédure n’est autorisée que si elle permet d’éviter un accident ou un dommage causé au moteur.

L’équipementier Bosch mis en cause

Le gouvernement allemand exige donc des constructeurs qu’ils revoient ce mécanisme, et pour cela ils devront rappeler les véhicules concernés, selon la source interrogée. Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, la technologie utilisée proviendrait en grande partie de l’équipementier allemand Bosch.

Cette mesure résulte de l’enquête menée par les autorités allemandes depuis l’éclatement de l’affaire des moteurs truqués Volkswagen. Un examen des émissions de gaz polluants de tous les modèles en circulation en Allemagne a été conduit ces derniers mois, et le ministère des Transports doit en présenter les résultats ce vendredi.