Comment un militaire américain a aidé à déjouer un attentat au Danemark

DANEMARK Un suspect a été arrêté et des explosifs saisis...

20 Minutes avec AFP
— 
La gare centrale de Copenhague (illustration).
La gare centrale de Copenhague (illustration). — Shutterstock/SIPA

Un militaire américain a aidé à déjouer un projet d'attentat à la bombe contre une école au Danemark, a rapporté le Pentagone mercredi. Le Danemark a remercié ce militaire en lui attribuant une médaille, a précisé le ministère américain de la Défense.

Le capitaine de l'armée de Terre américaine Bradley Grimm, rattaché à la base aérienne d'Al-Asad, dans la province d'Al-Anbar, dans l'ouest de l'Irak, a obtenu des «renseignements concrets» issus de documents ayant appartenu à des combattants étrangers liés au Danemark, a rapporté depuis Bagdad un porte-parole du Pentagone, le colonel Steve Warren. 

Arrestation d'un suspect et saisie d'explosifs artisanaux

«Il a aidé à développer un système qui a accéléré le flot d'informations depuis le terrain ici jusqu'à différentes capitales», a-t-il ajouté. Ces informations ont, entre autre, permis l'arrestation d'un suspect et la saisie d'explosifs artisanaux.

Le Danemark a décoré Bradley Grimm de la médaille de la défense danoise pour «efforts méritoires spéciaux». «Le travail de Brad a sauvé les vies de citoyens danois», a expliqué Steve Warren, sans donner de précisions sur le complot mentionné.

>> A lire aussi : Ce que révèlent les documents de la fuite #DaeshLeaks

Le Danemark est un membre actif de la coalition militaire d'environ 65 pays, menée par les Etats-Unis, qui combat le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. Les parlementaires danois ont approuvé mardi par une écrasante majorité l'envoi de 400 soldats et d'avions militaires pour combattre le groupe EI.