San Bernardino: Pas d'informations clé dans l'iPhone du suspect mais des détails utiles aux enquêteurs

ETATS-UNIS Après une bataille contre Apple, le FBI a trouvé la faille pour accéder au contenu de l’iPhone...

Clémence Apetogbor

— 

Syed Farook et Tashfeen Malik, les deux tueurs de San Bernardino
Syed Farook et Tashfeen Malik, les deux tueurs de San Bernardino — AFP

L'Lien : iPhone 5C du suspect de Lien : la fusillade de San Bernardino, a permi aux autorités américaines d'avancer dans l'enquête, rapporte Lien : CNN

Il y a quelques jours, la chaîne américaine Lien : CBS affirmait que le téléphone de Syed Farook ne contenait aucune donnée sensible et suffisament importante pour étayer l'enquête sur la fusillade qui a fait 14 morts et une vingtaine de blessés en Californie le 2 décembre. 

>> A lire aussi : Comment le FBI a-t-il débloqué l'iPhone du suspect de San Bernardino sans Apple?

Une absence d'informations utile

Toutefois, CNN précise que l'inspection des données présentes dans l'appareil a permis de confirmer que Syed Farook n'avait contacté aucun complice hypothétique dans les 18 minutes qui ont suivi le massacre, laps de temps que tente de reconstituer le FBI.

L'iPhone ne contient pas non plus de contacts avec d'autres membres ou soutiens de l'organisation Etat islamique. Cette absence d'informations en est bien une pour les enquêteurs, qui peuvent ainsi éliminer des hypothèses.

Fin mars, après une bataille acharnée contre Apple, le FBI a trouvé la faille pour accéder au contenu de l’iPhone.