VIDEO. Pour Donald Trump, les attentats du 11 septembre ont eu lieu... en juillet

ETATS-UNIS Celui qui rêve de succéder à Barack Obama dans le bureau ovale a fait un lapsus de taille…

Clémence Apetogbor

— 

Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump
Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump — KENA BETANCUR / HTTP://REF.AFP.COM/SOURCES/1

C’est ce qu’on appelle une bourde monumentale. Mardi, l’impétueux Donald Trump s’est rendu à Buffalo, dans l’Etat de New York, et a prononcé avec la force qu’on lui connaît un discours qui a particulièrement retenu l’attention.

Celui qui rêve de succéder à Barack Obama dans le bureau ovale a tenu un nouveau meeting dans le cadre de sa campagne à la primaire américaine. Alors qu’il souhaitait rendre hommage à la grosse pomme et à ses habitants, le candidat a évoqué les attentats qui ont frappé la ville en 2001.

>> A lire aussi : Les enjeux de la bataille de New York dans la course aux primaires américaines

Une boulette historique

« J’ai écrit quelque chose et cela me tient beaucoup à coeur. Parce que j’étais là-bas et j’ai vu notre police et nos pompiers ce 11 juillet en bas du World Trade Center, juste après qu’il se soit effondré. Et j’ai pu voir les meilleures personnes que je n’ai jamais vues en action », a-t-il déclaré, avec l’aplomb que l’on lui connaît.

Voulait-il rendre hommage au footballeurYoann Gourcuff né le 11 juillet 1986 ? Il semblerait que non, puisque la langue du trublion américain a fourché, évoquant le « 7/11 » (Seven-Eleven, soit le 11 juillet, le mois précède le jour en anglais), nom d’ une chaîne de supermarchés américains en lieu et place du « 9/11 » (nine-eleven, 11 septembre).

Les partisans de Donald Trump n’ont visiblement pas relevé le lapsus de l’homme d’affaires, applaudi à la fin de son discours. Les internautes, eux, ne se sont pas fait prier pour épingler le candidat républicain.

« Trump situe le 11 septembre le ONZE JUILLET à la veille de la primaire de New York OH MON DIEU », s’est exclamée sur Twitter une journaliste du magazine Entertainment Weekly.