Corée du Nord: Tir raté d'un missile balistique à moyenne portée

COREE DU NORD Il s'agirait d'un Musudan, censé pouvoir parcourir 4.000 kilomètres et atteindre la Corée du Sud et le Japon...

M.C. avec AFP
— 
Un missile balistique Musudan lors d'un défilé militaire à Pyongyang en octobre 2015.
Un missile balistique Musudan lors d'un défilé militaire à Pyongyang en octobre 2015. — NEWSCOM/SIPA

La Corée du Nord a échoué dans sa tentative de tirer un missile vendredi matin pour marquer l'anniversaire de la naissance du fondateur du régime nord-coréen, ont annoncé l'armée sud-coréenne et un responsable américain de la Défense.

«Le Nord semble avoir tenté un essai de missile près de ses côtes orientales tôt vendredi matin mais il semble que cela a échoué», ont indiqué les chefs d'état-major de l'armée sud-coréenne dans un communiqué, ce qu'a confirmé un responsable américain de la Défense. «Le missile a été détecté et suivi par le Centre de commande stratégique américain. Notre estimation est que le lancement a échoué», a ajouté ce responsable.

Un système sol-air PAC-3 déployé au Japon pour se prémunir d'un possible lancer de missile nord-coréen, à Tokyo le 14 avril 2016.
Un système sol-air PAC-3 déployé au Japon pour se prémunir d'un possible lancer de missile nord-coréen, à Tokyo le 14 avril 2016. - NEWSCOM/SIPA

Missile Musudan

L'armée sud-coréenne s'attendait à ce que Pyongyang effectue des essais de missiles balistiques à moyenne portée pour marquer l'anniversaire du fondateur du régime nord-coréen. Pyongyang ne manque en effet jamais de célébrer le 15 avril, jour de la naissance de Kim Il-Sung (1912-1994), par des défilés ou des tirs de missiles.

Le type de missile n'est pas précisé dans le communiqué militaire sud-coréen mais selon un responsable militaire cité par l'agence Yonhap il s'agirait d'un Musudan, censé pouvoir parcourir 4.000 kilomètres. Une telle portée lui permettrait d'atteindre la Corée du Sud et le Japon, et éventuellement les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique.

Le Nord a déployé il y a trois semaines un ou deux missiles balistiques Musudan près du port de Wonsan, dans l'est de la péninsule, avait rapporté jeudi l'agence sud-coréenne Yonhap en citant un responsable sud-coréen non identifié.