Tensions entre Pékin et Manille: L'armée américaine envoie 275 militaires aux Philippines

MONDE Américains et Philippins mènent des patrouilles navales communes en mer de Chine méridionale, objet de convoitises locales...

Anissa Boumediene

— 

Le secretaire américain àla Défense, Ashton Carter (D) et le superintendant Hubert Caloud le 14 avril 2016 à Manille
Le secretaire américain àla Défense, Ashton Carter (D) et le superintendant Hubert Caloud le 14 avril 2016 à Manille — NOEL CELIS AFP

Manille a appelé Washington à la rescousse. Etats-Unis et Philippines mènent des patrouilles navales communes en mer de Chine méridionale, zone stratégique pour le commerce mondial qui est l’objet d’un profond différend frontalier avec Pékin, a annoncé le secrétaire à la Défense Ashton Carter.

275 militaires et cinq avions d’attaque déployés

Les Etats-Unis ont par ailleurs temporairement positionné dans l’archipel 275 militaires et des moyens aériens, dont cinq avions d’attaque au sol A-10, a précisé le chef du Pentagone en visite à Manille. Les Etats-Unis viennent de signer un accord avec les Philippines leur donnant accès à cinq bases militaires locales, permettant ainsi le retour de leurs forces armées dans l’archipel sur fond de tensions croissantes avec Pékin en mer de Chine méridionale.

Les Etats-Unis n’avaient plus de bases dans l’archipel depuis le début des années 1990 et leur départ de leurs grands sites historiques comme Subic Bay. Mais les tensions avec Pékin ont amené Manille à demander un accroissement de son soutien à Washington.

D’autres patrouilles prévues

« La première patrouille (conjointe) a eu lieu en mars et la seconde s’est terminée début avril », selon un communiqué américain. D’autres patrouilles de bâtiments des deux pays auront lieu « régulièrement à l’avenir ». Un responsable américain de la Défense a précisé de son côté que que les moyens positionnés par les Etats-Unis aux Philippines incluaient des forces spéciales et qu’ils demeureraient « jusqu’à la fin du mois d’avril ». Le Pentagone s’attend à ce que d’autres déploiements « prennent la suite », selon un responsable de la Défense.

Au cours de sa visite, Ashton Carter doit se rendre dans l’une des cinq bases ouvertes à l’armée américaine, celle d’Antonio Bautista, sur l’île de Palawan. Celle-ci est située au bord de la mer de Chine méridionale et en face des Spratleys, où se trouvent des îles et ilôts enjeux de conflits territoriaux avec la Chine.

La mer de Chine méridionale au coeur des revendications

La Chine considère comme son « territoire national » la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale et mène, dans l’archipel des Spratleys (sud), d’énormes travaux de remblaiement, transformant des récifs coralliens en ports, pistes d’atterrissage et infrastructures diverses. Le Vietnam, Brunei, la Malaisie et Taïwan ont également des revendications, qui se chevauchent parfois, sur une partie de la zone.

Philippines et Etats-Unis sont en train d’achever un exercice militaire baptisé « Balikatan » (« Epaule contre épaule »), qui a associé plus de 4.400 militaires américains, 3.000 militaires philippins et 80 Australiens, selon le Pentagone.

Ces manœuvres ont été marquées jeudi par des tirs de lance-roquettes multiples mobiles américains HIMARS.