Ecstasy et amphétamines, eldorado des narcotrafiquants

© 20 minutes

— 

Alerte aux drogues de synthèse. L’usage d’ecstasy et d’amphétamines « se propage à un rythme alarmant », s’inquiète le premier rapport de l’ONU sur ces drogues. Lors de la présentation de ce document, hier à Rome, Antonio Maria Costa, directeur exécutif du bureau des Nations unies contre la drogue et le crime, a affirmé qu’en dix ans les saisies étaient « passées de 4 à 40 tonnes ». Ces drogues, qui génèrent 65 milliards de dollars par an, proviennent des Pays-Bas, d’Allemagne et de Belgique. Il est donc urgent d’expliquer que « l’ecstasy peut provoquer des symptômes de la maladie d’Alzheimer chez des sujets très jeunes. Ils prennent le risque d’avoir un trou dans le cerveau plus gros que leurs grands-parents. »