«Panama Papers»: La France veut renforcer «la coopération internationale»

EVASION FISCALE Un point sur cette affaire sera fait ce jeudi lors d’un Conseil des ministres franco-allemand à Metz…

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande souhaite un renforcement de la coopération internationale en matière d'évasion fiscale.
François Hollande souhaite un renforcement de la coopération internationale en matière d'évasion fiscale. — Stephane de Sakutin/AP/SIPA

Après les révélations des « Panama Papers », la lutte contre l’évasion fiscale est au cœur de l’actualité. Le président François Hollande a plaidé ce mercredi en Conseil des ministres pour un « renforcement » de la « coopération internationale » en la matière.

« Que ce soit au G20 ou dans le cadre de l’OCDE, la France va faire en sorte que la coopération internationale soit renforcée », a déclaré le chef de l’Etat, cité par Stéphane Le Foll, précisant qu’un « point » sur cette affaire serait fait aussi jeudi lors d’un Conseil des ministres franco-allemand à Metz.

>> A lire aussi : Paradis fiscaux: les comptes secrets des riches et des puissants

L’action de la France confortée

Selon François Hollande, les révélations des « Panama Papers » « confortent l’action engagée par la France depuis quatre ans dans la lutte contre la fraude, l’optimisation fiscale, le blanchiment et les paradis fiscaux », a poursuivi Stéphane Le Foll.

>> A lire aussi : «Panama Papers»: Le Panama envisage des représailles contre la France

La France a décidé ce mardi de réinscrire le pays latino-américain sur sa liste des paradis fiscaux. Elle a demandé à l’OCDE, le groupe des pays avancés qui pilote la lutte contre l’optimisation fiscale au niveau mondial, de suivre son initiative.