Corée du Nord: Nouveau tir en mer d'un missile de courte portée

NUCLEAIRE Le climat s’est détérioré depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen début janvier…

20 Minutes avec AFP

— 

Tir d'une fusée longue distance à Tongchang-ri, en Corée du Nord, le 7 février 2016.
Tir d'une fusée longue distance à Tongchang-ri, en Corée du Nord, le 7 février 2016. — /NEWSCOM/SIPA

La tension est encore montée d’un cran ce mardi entre Pyongyang et Seoul.  La Corée du Nord a de nouveau tiré un missile ou une roquette de courte portée qui s’est abattu au large de ses côtes orientales.

L’état-major interarmées sud-coréen précise dans un communiqué que le « projectile de courte portée » a été tiré vers 5h40 près de la ville de Wonsan dans l’est du territoire nord-coréen et avait parcouru 200 kilomètres.

La Corée du Sud « prête à toute éventualité »

« Nous suivons la situation de très près et nous tenons prêts à toute éventualité », a déclaré l’armée sud-coréenne.

Le climat sur la péninsule n’a eu de cesse de se détériorer depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen début janvier, qui a été suivi le 7 février par un tir de fusée largement considéré comme un test déguisé de missile balistique à longue portée par la Corée du Nord.

>> A lire aussi : Pyongyang menace de lancer «un blitzkrieg» en Corée du Sud

Le Conseil de sécurité y a répondu au début du mois par une nouvelle volée de sanctions contre le régime le plus isolé au monde.

Des menaces quasi quotidiennes de frappes nucléaires

Les tensions sont encore montées ces dernières semaines avec le lancement des manœuvres conjointes annuelles de la Corée du Sud et des Etats-Unis, auxquelles Pyongyang a répliqué par des tirs de missile et des menaces quasi quotidiennes de frappes nucléaires.

>> A lire aussi : VIDEO. Corée du Nord: Washington détruit par un missile nucléaire dans une vidéo de propagande

Pyongyang avait procédé le 21 mars aux tirs de cinq missiles de courte portée qui avaient plongé en mer du Japon, également appelée mer Orientale. Trois jours plus tôt, la Corée du Nord avait tiré deux missiles balistiques de moyenne portée, une provocation considérée comme beaucoup plus grave puisque ces projectiles peuvent atteindre le Japon.