Après avoir repris Palmyre, l’armée syrienne promet de chasser Daesh de Raqqa et Deir Ezzor

TERRORISME L’armée syrienne a lancé une grande offensive qui lui a permis de reprendre la cité antique de Palmyre ce dimanche…

V.V. avec AFP
— 
Deux soldats de l'armée syrienne observent les abords de Palmyre, jeudi 24 mars.
Deux soldats de l'armée syrienne observent les abords de Palmyre, jeudi 24 mars. — STRINGER / AFP

Pour le moment, les ingénieurs de l’armée syrienne sont encore occupés à désamorcer les dizaines de bombes et de mines laissées par les djihadistes dans Palmyre. Mais ils vont bientôt repasser à l’offensive. Après avoir repris officiellement la cité antique ce dimanche, l’armée officielle de Bachar al-Assad a affiché sa détermination de poursuivre son offensive pour reprendre les villes de Raqqa et de Deir Ezzor, fiefs de Daesh en Syrie.

>> Les faits : L’armée syrienne a chassé Daesh de Palmyre

Raqqa et Deir Ezzor sont justement les deux villes de Syrie – au nord pour la première et à l’est pour la seconde – où se seraient réfugiés les djihadistes de Daesh chassés de Palmyre, selon une source militaire. « Après de violents combats nocturnes, l’armée contrôle désormais entièrement la ville de Palmyre, y compris le site antique et la partie résidentielle », a-t-elle précisé.

Carte de Syrie loaclisant Deir Ezzor et Ayyash
Carte de Syrie loaclisant Deir Ezzor et Ayyash - Gillian HANDYSIDE AFP

« Mettre fin à l’existence des terroristes »

Cette victoire de prestige alors que Palmyre était occupée depuis plus d’un an donne de la suite dans les idées à l’armée syrienne. « Palmyre sera la base à partir de laquelle s’étendront les opérations militaires contre le groupe terroriste sur plusieurs axes, notamment Deir Ezzor (est) et Raqa (nord) », a ainsi annoncé le commandement militaire dans un communiqué, en soulignant l’intention de l’armée de « mettre fin à l’existence des terroristes » dans ces deux régions.