Attentat déjoué: L'homme arrêté à Schaerbeek déjà condamné à deux reprises

TERRORISME Abderahmane Ameroud, interpellé vendredi en Belgique, a été condamné pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud en Afghanistan...

C.Q.
— 
Le vendredi 25 mars 2016, la police belge a neutralisé un suspect dans le cadre d'une opération antiterroriste alors qu'il tentait de s'enfuir en prenant le tram, à Schaerbeek.
Le vendredi 25 mars 2016, la police belge a neutralisé un suspect dans le cadre d'une opération antiterroriste alors qu'il tentait de s'enfuir en prenant le tram, à Schaerbeek. — SIPA

On en sait davantage sur l'opération antiterroriste qui s'est déroulée vendredi à Shaerbeek, quelques jours après les attentats de Bruxelles, en particulier sur l'identité de l'homme qui a été interpellé.

L'homme maîtrisé à l'arrêt de tram est, selon un communiqué du parquet fédéral belge publié ce samedi par le journal Le Soir, Abderahmane Ameroud. Cette arrestation a été menée en lien avec l'attentat déjoué d'Argenteuil.

>> A lire aussi : Un suspect inculpé à Bruxelles, dans l'affaire de l'attentat déjoué en France

Abderahmane Ameroud, un Algérien de 38 ans, avait été, selon un article publié à l'époque par Libération condamné en 2005 à sept ans de prison pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud en Afghanistan. Cet adversaire d'Al Qaïda était mort le 9 septembre 2001, deux jours avant les attaques djihadistes contre les Etats-Unis. Ameroud était accusé d'avoir fourni des faux papiers aux deux faux journalistes tunisiens qui ont tué l'Afghan dans un attentat suicide.

Selon iTélé, il a été également condamné en 2007 à Paris dans une affaire de filière d'acheminement de combattants en zone afghano-pakistanaise. 

D'après Le Soir, le parquet fédéral a indiqué que la privation de liberté du suspect a été prolongée par le juge d'instruction pour une période de 24 heures.