Attentats de novembre: Salah Abdeslam affirme ne pas connaître «les kamikazes du Bataclan»

TERRORISME L’ex-fugitif explique que « le responsable » des attentats de Paris était Abdelhamid Abaaoud…

H. B.
— 
Photo d'archives de Salah Abdeslam, diffusée le 15 novembre 2015 par la police française dans le cadre d'un appel à témoins.
Photo d'archives de Salah Abdeslam, diffusée le 15 novembre 2015 par la police française dans le cadre d'un appel à témoins. — POLICE NATIONALE / AFP

Après son arrestation vendredi dernier à Molenbeek en Belgique, Salah Abdeslam avait commencé à parler aux enquêteurs belges. Il a été auditionné le samedi 19 mars durant une heure par les policiers, puis une autre heure par la juge d’instruction.

BFMTV a réussi à se procurer le compte rendu de l’audition du présumé terroriste le 19 mars dernier. Elle porte quasi exclusivement sur le déroulé des événements du 13 novembre. Les enquêteurs n’ont malheureusement pas questionné le suspect sur d’éventuels projets d’attentats, se privant ainsi d’obtenir des renseignements qui auraient peut-être permis de déjouer les attaques de Bruxelles.

Il n’a pas voulu « se faire exploser »

Salah Abdeslam a confié aux enquêteurs qu’il devait bien se faire exploser au Stade de France lors de la soirée du 13 novembre.

« Je devais rentrer comme un client dans le stade de France. Toutefois, je n’avais pas de billet », explique-t-il aux enquêteurs. « J’ai renoncé lorsque j’ai stationné le véhicule. J’ai déposé mes trois passagers, puis j’ai redémarré. J’ai roulé au hasard », explique-t-il, ajoutant que s’il connaissait « Bilal Hadfi », il ne connaissait pas « les deux autres (…) deux Irakiens ».

>> A lire aussi : Finalement, Abdeslam souhaite «partir en France le plus vite possible»

Ensuite, après avoir tourné en rond dans le métro, « j’ai contacté une seule personne Mohammed Amri », raconte Abdeslam lors de son interrogatoire. Des informations que les enquêteurs remettent en cause puisque les investigations ont démontré que Salah Abdeslam avait contacté plusieurs personnes avant que Mohamed Amri et Hamza Attou viennent le récupérer pour rejoindre la Belgique.

« C’est Abaaoud, le responsable » des attentats de Paris

Souvent désigné comme l’organisateur des attaques de Paris qui ont fait 130 morts, Salah Abdeslam minimise son rôle.

Le responsable des attaques « c’est Abaaoud ». « Je le sais via mon frère Brahim. C’est lui qui m’a expliqué que Abaaoud était le responsable. (…) J’ai vu Abaaoud à Charleroi la nuit du 11 au 12 novembre 2015. C’est la seule fois que j’ai vu Abaaoud de ma vie. »

>> A lire aussi : Salah Abdeslam ne doit pas devenir «un repenti»

Là encore, les enquêteurs remettent en doute ces révélations puisque l’ex-fugitif connaissait déjà Abaaoud pour avoir été condamné avec lui lors d’un braquage en 2010. 

Abdeslam a « loué des voitures et des hôtels à la demande » de son frère Brahim

Concernant son frère Brahim, Salah explique que c’est lui qui l’avait incité à participer à ces attentats. Lors de l’interrogatoire, il déclare qu’il a « loué des voitures et des hôtels à la demande » de son frère Brahim, le kamikaze du Comptoir Voltaire. C’est aussi son frère aîné qui lui a « remis » dans la planque de Bobigny « sa ceinture explosive » en vue de l’opération, révèle BFMTV.