VIDEO. Attentats de Paris: Finalement, Abdeslam souhaite «partir en France le plus vite possible»

TERRORISME Quelques jours après son arrestation à Molenbeek, le présumé terroriste avait indiqué via son avocat qu'il refuserait toute extradition vers la France...

20 Minutes avec AFP

— 

Capture d'une photo de Salah Abdeslam.
Capture d'une photo de Salah Abdeslam. — SIPANY/SIPA

Salah Abdeslam fait volte-face. Le suspect numéro 1 des attentats de Paris souhaite désormais rentrer en France le plus vite possible. C’est ce qu’a déclaré son avocat Sven Mary ce jeudi matin à la sortie d’une audience devant une juridiction d’instruction belge.

>> A lire aussi : Salah Abdeslam ne doit pas devenir «un repenti»

« Salah Abdeslam m’a fait part de son souhait de partir en France le plus vite possible. Je vais voir la juge d’instruction pour qu’elle ne s’oppose plus à ce départ », a déclaré Me Sven Mary.

« Pas au courant » des attentats de Bruxelles

Quelques jours après son arrestation à Molenbeek dans la banlieue de Bruxelles, l’avocat du présumé terroriste avait pourtant indiqué que son client refuserait toute extradition vers la France.

Selon Sven Mary, Salah Abdeslam n’était « pas au courant » des attentats de mardi à Bruxelles. Le dernier bilan des attaques fait état de 31 morts et de près de 300 blessés.

Son audition reportée au 7 avril

Son audition devant la chambre du conseil de Bruxelles, qui devait examiner son maintien en détention, a été reportée au 7 avril, signale également son avocat.

>> A lire aussi : Salah Abdeslam ne collabore plus avec les enquêteurs

La chambre du conseil devait également décider ce jeudi de maintenir en détention Amine Choukri, Abid Aberkan et d’autres suspects liés aux attentats de Paris.

Quant à l’audience d’exécution du mandat d’arrêt européen, elle est prévue le 31 mars à Bruxelles.