Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, suspect clé des attentats de novembre, aurait été agressé

TERRORISME Depuis plusieurs jours, il est la cible de menaces et d’injures…

H. B.

— 

Sven Mary, l'avocat belge du terroriste présumé, Salah Abdeslam, arrive au siège de la police fédérale à Bruxelles, le 19 mars 2016.
Sven Mary, l'avocat belge du terroriste présumé, Salah Abdeslam, arrive au siège de la police fédérale à Bruxelles, le 19 mars 2016. — ANTONY GEVAERT / BELGA / AFP

La violence est montée d’un cran. Sven Mary, l’avocat belge qui assure la défense de Salah Abdeslam, le suspect numéro 1 dans les attentats de Paris, a déclaré avoir été agressé ce mardi. « Un individu qui lui reprochait de se porter à la défense du terroriste » s’en est pris à lui, a déclaré le quotidien belge Le Soir.

Sven Mary explique qu’il s’est défendu. « J’ai dû fermer mon cabinet pour assurer la sécurité de mes collaborateurs », a-t-il précisé au quotidien belge, ajoutant qu’il ne souhaitait pas de protection particulière.

Eviter « les amalgames »

L’avocat, qui avait déjà reçu de nombreux courriers et mails de menaces, demande à ce que « les gens fassent la part des choses » et évitent « les amalgames ».

>> A lire aussi : Terrorisme : Comment les avocats peuvent-ils défendre des clients comme Salah Abdeslam ?

Il y a quelques jours, Sven Mary avait confié avoir hésité avant d’accepter la défense de Salah Abdeslam, car il était inquiet des répercussions pour sa femme et ses deux petites filles.