Attentats à Bruxelles: Deux personnes toujours recherchées par la police

TERRORISME Revivez les avancées de l'enquête, deux jours après les attaques terroristes qui ont fait 31 morts et 300 blessés dans la capitale belge...

M.C. et H.B.

— 

Fleurs et bougies en hommage aux victimes le 24 mars 2016 près de la station de métro de Maalbeek à Bruxelles
Fleurs et bougies en hommage aux victimes le 24 mars 2016 près de la station de métro de Maalbeek à Bruxelles — NICOLAS MAETERLINCK Belga

L'ESSENTIEL

  • Trois kamikazes ont été identifiés dont Najim Laachraoui, suspecté d'avoir participé aux attentats de novembre
  • Au moins deux hommes filmés par les caméras de surveillance sont toujours en fuite
  • Le bilan est porté à 31 morts et 300 blessés
  • Le bilan français est désormais de 11 blessés, dont quatre grièvement
  • L'aéroport de Bruxelles est fermé jusqu'à samedi mais la plupart des gares sont ouvertes

 

23h00 : Merci de nous avoir suivis

Merci d’avoir suivi en direct avec nous les événements à Bruxelles, au surlendemain des attentats qui ont fait 31 morts et plus de 200 blessés. Deux suspects, dont l’un apparaît sur une image de vidéosurveillance de l’aéroport, sont en fuite et recherchés. L’identification des corps des victimes a débuté mais sera longue.

19:46 : L'évaluation de la menace terroriste en Belgique abaissée d'un cran

Le niveau d'alerte antiterroriste en Belgique, relevé à la catégorie maximale après les attentats de Bruxelles mardi, a été abaissé ce jeudi soir à trois sur une échelle de quatre, a déclaré le ministre de l'Intérieur Jan Jambon.

19:15 : La Haye confirme qu'un kamikaze de Bruxelles a été expulsé vers les Pays-Bas en juillet par la Turquie

L'un des trois kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, le Belge Ibrahim El Bakraoui, a été expulsé vers les Pays-Bas par la Turquie en juillet, a confirmé le ministère néerlandais de la Justice.

17h24: Arrivée de Bernard Cazeneuve pour le sommet de Bruxelles

Le minitre de l'Intérieur français est arrivé au sommet extraordinaire de Bruxelles. «Nous sommes ici pour accélérer les décisions qui doivent être prises (…) pour faire face, avec le sens de l'urgence, au risque terroriste», explique Bernard Cazeneuve à la presse, après avoir adressé quelques mots aux «aux victimes et leurs familles».

17h15: «Nous espérons que son don d’organes sauvera une vie ou aidera une personne», raconte la mère d'une victime

 

La mère de Léopold Hecht (20 ans), décédé suite aux attentats, témoigne à LaLibre.be. Elle précise que son fils a fait don de ses organes : «Cela faisait pleinement partie de ses valeurs. Nous avons pris cette décision dans la nuit de mardi à mercredi. Nous espérons que son don d’organes sauvera une vie ou aidera une personne».

«C’était un intellectuel, il était convaincu que seuls les mots pouvaient faire face à l’obscurantisme. Dans le même esprit, nous ne sommes pas en colère, nous n’en voulons à personne», raconte-t-elle très émue.

16h50: Le frère de Najim Laachraoui, champion de taekwondo, condamne les attentats

Mourad Laachraoui, frère de Najim, et champion de taekwondo, a condamné jeudi, via un communiqué, les actes de son frère aîné et «les attentats dans lesquels il a été impliqué, en France et en Belgique». Il précise qu'il n'avait plus de contact avec son frère depuis que ce dernier était parti en Syrie, en 2013.

16h45: L'aéroport restera fermé au trafic voyageurs jusqu'à lundi

L'aéroport de Bruxelles restera fermé au trafic voyageurs jusqu'à dimanche inclus. «Les vols commerciaux au départ et à l'arrivée de l'aéroport sont suspendus jusqu'à dimanche 27 mars inclus», a écrit Brussels Airport dans un tweet en anglais. La société invite les clients à se rapprocher de leur compagnie aérienne, alors que le week-end de Pâques marque le début de deux semaines de vacances scolaires en Belgique.

 

Minute de silence ce 24 mars, place de la Bourse à Bruxelles.
Minute de silence ce 24 mars, place de la Bourse à Bruxelles. - Peter Dejong/AP/SIPA

 

16h22: Le témoignage émouvant d'une jeune infirmière stagiaire belge

Une jeune apprentie stagiaire au grand hôpital de Charleroi raconte sa journée des attentats à RTL Info.

 

Les premiers blessés arrivent. «La vérité et l'importance des dégâts causées ce 22 mars nous ont sauté en plein visage. J’ai aperçu les deux victimes sur des brancards. Elles étaient bandées de la tête aux pieds, il était donc impossible de savoir si c’était une femme, un homme, ou un enfant», se souvient-elle. «Je travaille dans un hôpital spécialisé pour traiter les grands brûlés. Les chefs de service ont réorganisé les locaux pour laisser le plus de place aux victimes et placer les patients dans d’autres services par ordre de priorité».

Elle poursuit: «J'ai été marquée par les infos mais là je suis marquée par la vérité... Alors du plus profond de mon cœur, je souhaite à tous ceux et celles qui sont blessés un prompt rétablissement, battez-vous pour ne pas les laisser gagner, pour ne pas laisser gagner l'inhumanité! Et à toutes les familles qui ont perdu un de leur membre, un ami, je vous présente mes sincères condoléances.»

15h58: Un faux portrait-robot circule

Le portrait-robot présenté par La Dernière Heure comme étant le suspect qui accompagnait Khalid El Bakraoui à la station Maelbeek est «sans pertinence pour l'enquête» a indiqué le parquet fédéral.

14h39: Le rap viral d'un étudiant belge sur les attentats

La vidéo de rap de l'étudiant belge Emile Lecomte a déjà été visionnée plus de 1.6 millions de fois sur Facebook.

 

14h26: Le kamikaze du métro de Bruxelles avait loué sous une planque pour les commandos du 13 novembre

 

Le kamikaze du métro de Bruxelles avait loué sous un faux nom une planque belge pour les commandos du 13 novembre à Paris, annonce le parquet fédéral. Il confirme l'information selon laquelle, Khalid al-Bakraoui, avait loué un appartement à Charleroi, peu avant les attentats de Paris.

14h22: Le Premier ministre belge promet de faire «toute la lumière» sur les attentats

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a promis jeudi «toute la lumière» sur les attentats de Bruxelles. «Le gouvernement et les autorités compétentes mettront absolument tout en oeuvre pour faire la lumière sur les attentats», a-t-il assuré, dans une allocation solennelle au troisième jour de deuil national en Belgique, alors que resurgissent des critiques contre les services de sécurité belges.

«Il ne pourra pas y avoir d'impunité (...) Il ne pourra pas y avoir de zones d'ombre», a-t-il insisté.

14h20: Des fragments de bombe, retirés des corps des victimes des attentats

 

Une infirmière de l'hôpital de Louvain montre des fragments de bombes, retirés des corps des victimes des attentats de mardi.
Une infirmière de l'hôpital de Louvain montre des fragments de bombes, retirés des corps des victimes des attentats de mardi. - LAURIE DIEFFEMBACQ / Belga / AFP

 

14h15: Un dessin associe la Turquie à la France et la Belgique, comme victimes d'attentats

Une Turquie en pleurs se joint au dessin originel de Plantu.

14h05 : Le ministre de l’Intérieur belge reconnaît des « erreurs »

La polémique enfle après que le Président turc a affirmé hier que l’un des trois kamikazes de l’aéroport de Bruxelles, Ibrahim El Bakraoui, avait été arrêté l’an dernier sur son sol et expulsé vers la Belgique, déplorant qu’il ait ensuite été remis en liberté par les autorités belges. Si le ministre belge de la Justice, Koen Geens, a démenti mercredi soir cette version, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a reconnu des « erreurs ».

Il a confirmé aussi avoir présenté sa démission tout comme son collègue de la Justice. Elles ont été toutes les deux refusées.

 

14h00: «C'est un acte abominable, cruel et lâche»

Très ému, le Premier ministre belge prononce un discours au Palais de la Nation après l'attentat qui ont frappé Bruxelles mardi: «C'est un acte abominable, cruel et lâche».

13h50: Un hommage inédit de l'ensemble des «forces démocratiques» belges

Le roi des Belges Philippe et la reine Mathilde, ainsi que les représentants des gouvernements et parlements de la Belgique fédérale ont rendu jeudi un hommage aux victimes des attentats de mardi à Bruxelles, dans un rare symbole d'unité pour un pays souvent tiraillé entre Flamands et francophones.

«Lors du décès par exemple d'un roi, tout le monde est représenté, mais pour un tel événement, d'une telle gravité, avoir l'ensemble des acteurs démocratiques, c'est un fait unique», selon le professeur de droit constitutionnel Marc Uyttendaele.

Le souverain belge, accompagné de son épouse Mathilde, est arrivé peu avant 13H30 au Palais de la Nation, siège de la Chambre des représentants et du Sénat, dans le centre de Bruxelles. Il s'agit de la première fois que le chef de l'Etat, qui a surtout une fonction symbolique et représente l'unité du pays, se rend au Parlement depuis sa montée sur le trône, le 21 juillet 2013, a précisé le porte-parole du Palais royal, Pierre-Emmanuel De Bauw, en évoquant une visite «exceptionnelle». 

Tout aussi exceptionnellement, les membres du gouvernement fédéral, Premier ministre Charles Michel en tête et les députés et sénateurs fédéraux, ont été rejoints par les membres des gouvernements des régions belges (Flandre, Wallonie, Bruxelles) et par les présidents des parlements régionaux et communautaires.

13h40: 11 blessés français dont 4 graves selon un nouveau bilan

Le Quai d'Orsay a confirmé que onze Français ont été blessés dans les attentats de Bruxelles, dont quatre sont dans un état grave, selon un nouveau bilan. Le précédent bilan faisait état de 10 blessés français.

«Notre ambassade en Belgique et le centre de crise et de soutien du ministère à Paris sont en contact avec leurs familles pour les aider au mieux», a précisé le porte-parole du Quai, Romain Nadal.

 

13h34: Vers une commission d'enquête parlementaire sur l'affaire El Bakraoui?

Mercredi, la Turquie affirmait que l'un des trois kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, Ibrahim El Bakraoui, avait été arrêté l'an dernier sur son sol et expulsé vers la Belgique, déplorant qu'il ait ensuite été remis en liberté par les autorités belges. Même si cette version a été démentie dans la foulée par le ministre belge de la Justice, Koen Geens, l'agence Belga a appris qu'une enquête parlementaire pourrait être ouverte.

 

13h20: Les ministre belge de l'Intérieur a présenté sa démission tout comme celui de la Justice

Le ministre belge de l'Intérieur a présenté sa démission. L'information a été confirmée par le cabinet de Jan Jambon.

Mais selon la chaîne de télévision VTM, le Premier ministre Charles Michel l'aurait refusée. Ce geste du ministre de l'Intérieur, par ailleurs vice-premier ministre «fait suite à la mise en lumière de plusieurs erreurs dans la lutte contre le terrorisme», explique le site lalibre.be. La Turquie a affirmé mercredi que l'un des trois kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, Ibrahim El Bakraoui, avait été arrêté l'an dernier sur son sol et expulsé vers la Belgique, déplorant qu'il ait ensuite été remis en liberté par les autorités belges. Une version démentie par le ministre belge de la Justice, Koen Geens.

12h43: Nouveau bilan pour les Français: 11 blessés, dont 4 grièvement

 

Le nombre de Français blessés est désormais de 11, dont 4 grièvement, a annoncé le Quai d'Orsay jeudi à BFM TV. 

>> A lire aussi : Centrales nucléaires visées, suspects recherchés... Le point sur l'enquête...

 

 

10h41: Un deuxième suspect recherché en lien avec l'attentat du métro de Bruxelles

La police belge recherchait jeudi un deuxième suspect en lien avec l'attentat suicide du métro de Bruxelles, un homme aperçu aux côtés du kamikaze Khalid El Bakraoui sur les images de vidéosurveillance, ont indiqué des sources policières à l'AFP, confirmant des informations de presse.

Une source policière a confirmé qu'un homme avait été vu avec un gros sac à côté du kamikaze, sur les images de vidéosurveillance de la station de Maelbeek, dans le quartier européen, où une vingtaine de personnes sont mortes. On y voit Khalid El Bakraoui parler avec le suspect, qui n'est pas rentré avec lui dans la rame, a précisé une source proche du dossier.

10h40: Salah Abdeslam «pas au courant» des attentats de mardi à Bruxelles (avocat)

Salah Abdeslam «n'était pas au courant» des attentats qui ont eu lieu mardi dans la capitale belge, a affirmé jeudi son avocat Sven Mary.

10h33: Nouvelle minute de silence en Belgique, cet après-midi

 

Le gouvernement fédéral belge a appelé à une nouvelle minute de silence en hommage aux victimes dans toute la Belgique ce jeudi à 14h30 pour le troisième jour de deuil national.

 

L'ensemble des gouvernements fédéral et régionaux, des députés et sénateurs du pays et des présidents des parlements régionaux et communautaires devaient se réunir en mémoire des victimes à 14h00 en présence du roi des Belges, au palais de la Nation (le Parlement fédéral), un événement exceptionnel.

10h12: Salah Abdeslam souhaite rentrer en France, annonce son avocat

«Salah Abdeslam m'a fait part de son souhait de partir en France le plus vite possible», a déclaré jeudi son avocat Sven Mary à la sortie d'une audience devant une juridiction d'instruction belge.

>> A lire aussi : VIDEO. Attentats de novembre: Salah Abdeslam souhaite revenir en France

« Je vais voir la juge d'instruction pour qu'elle ne s'oppose plus à ce départ», a déclaré Me Mary. Il a ajouté avoir obtenu un report au 7 avril de son audience devant la Chambre du conseil belge, qui devait statuer jeudi sur le maintien en détention de son client.

«Il a compris qu'ici ce n'est qu'un petit bout du dossier. Il veut s'expliquer en France, c'est une bonne chose», a-t-il estimé.

 

9h56: Les kamikazes visaient-ils des sites nucléaires belges?

Dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 13 novembre, les enquêteurs belges avaient découvert une vidéo suivant  un responsable du secteur nucléaire du pays.

Selon les informations de la DH, les deux personnes ayant récupéré la caméra cachée devant le domicile du directeur du programme de recherche et développement nucléaire belge étaient... les frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui.

«Ils ont sans doute précipité leurs opérations parce qu’ils se sont sentis sous pression. Même si l’on est pas parvenu à éviter ces attentats, on peut se dire que leur ampleur aurait pu être beaucoup plus grande si les terroristes avaient pu mettre à exécution leur plan comme ils l’avaient prévu initialement. Ils ont dû opter pour des cibles plus facile » , estime une source policière sur le site belge.

9h52: Un couple de jeunes mariés allemands parmi les victimes

 

Un couple de jeunes mariés Allemands de 29 et 30 ans, qui partait en voyage à New York, figure parmi les victimes des attentats de Bruxelles, affirment jeudi la police et la presse allemande.

Jennifer, 29 ans, chargée de ventes, est portée disparue depuis mardi tandis que son mari, Lars, 30 ans, infirmier, est hospitalisé dans le coma et avec des blessures graves, affirme de son côté le quotidien Bild.

 

 

9h37 : « Laachraoui n’était pas que l’artificier. Il avait un rôle plus important », assure un spécialiste

« Laachraoui n’était pas que l’artificier. Il avait un rôle plus important : Il était le seul a priori dans les rangs de l’EI », assure Wassim Nasr, spécialiste des mouvements djihadistes. « Laachraoui, à mon sens, avait un rôle équivalent voire plus important » qu’Abaaoud, précise-t-il, à l’inverse de Salah Abdeslam, qui ne serait « qu’une petite main » de l’EI.

 

 

9h00 : Pas de vols passagers jusqu’à vendredi inclus à Bruxelles

L’enquête criminelle qui fait suite aux attentats du 22 mars étant toujours en cours, les autorités ont décidé de ne pas lever le périmètre de sécurité autour de l’aéroport de Zaventem. Les vols passagers resteront suspendus au moins jusqu’à vendredi (inclus). Les vols cargo et privés, eux, ont repris.

8h35 : Hillary Clinton critique des « dysfonctionnements » européens

Hillary Clinton, l’ex-secrétaire d’État et candidate à la Maison Blanche a vivement critiqué les pays membres de l’Union européenne pour la désorganisation et le manque d’efficacité face aux menaces djihadistes.

« L’Amérique a besoin que les services de renseignement européens travaillent main dans la main avec les nôtres, y compris là où ils ont plus d’accès et d’expertise, comme en Afrique du Nord », a déclaré Hillary Clinton, ajoutant : « Nous avons besoin que les banques européennes cessent de financer le terrorisme ».

8h30 : Une minute de silence nationale à 14h30 en Belgique

Une minute de silence nationale, en mémoire des victimes des attentats, aura lieu à 14h30. Le niveau de menace est maintenu à 4 pour l’ensemble de la Belgique.

8h10 : Les terroristes visaient des centrales nucléaires selon La Dernière Heure

Selon le quotidien belge La Dernière Heure, les terroristes avaient l’intention de s’attaquer à des centrales nucléaires sur le continent européen. Ce qui explique le renforcement ce mardi de la sécurité autour des centrales nucléaires françaises et belges.

Selon le quotidien belge, une preuve matérielle tend à prouver cette ambition ultime des kamikazes.

 

7h16: Les ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'UE réunis ce jeudi

Une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'UE se tiendra à Bruxelles à 16h, annonce la présidence néerlandaise de l'Union européenne.

7h06: Comment les Belges ont exprimé leur belgitude

Alors qu’on pensait revoir des scènes déjà vécues le 13 novembre à Paris, Bruxelles a cultivé sa différence. Le reportage de notre journaliste sur place est à retrouver par ici.

 

7h02: La Turquie affirme avoir expulsé Ibrahim El Bakraoui vers la Belgique en 2015

C’est ce qu’affirme le président turc mercredi, déplorant que l'un des trois kamikazes de l'aéroport de Bruxelles ait été remis en liberté par les autorités belges. A Bruxelles, le ministre belge de la Justice, Koen Geens, a toutefois démenti mercredi soir cette version. Plus d'infos par ici.

6h58: Washington sans nouvelles de plusieurs fonctionnaires à Bruxelles

Une dizaine d'Américains ont été blessés dans les attentats de Bruxelles mardi mais, si aucun décès n'est pour l'instant à déplorer, Washington restait mercredi sans nouvelles d'une dizaine de ressortissants, notamment des fonctionnaires de ses représentations diplomatiques dans la capitale belge et européenne.

«A l'heure qu'il est, nous n'avons pas eu vent de décès de citoyens américains», a déclaré Mark Toner, porte-parole du département d'Etat, en précisant que «le royaume de Belgique n'a pas encore fourni de décompte des victimes par nationalités».

6h50 : Aucun vol commercial à l’aéroport avant samedi

L’aéroport international de Bruxelles-Zaventem, touché mardi par une double explosion qui a fait au moins 15 morts dans le hall des départs, ne rouvrira pas au trafic voyageurs avant samedi au plus tôt, a indiqué une porte-parole de la société gestionnaire.

« L’aéroport est fermé aux voyageurs jusqu’à vendredi inclus. Nous ne pouvons pas encore dire si les vols commerciaux reprendront samedi », a déclaré Anke Fransen, porte-parole de Brussels Airport.

6h43: Qui est Najim Laachraoui, le deuxième kamikaze de l'aéroport?

Le Belge de 24 ans, qui s'est fait sauter à l'aéroport de Bruxelles avec son complice Ibrahim El Bakraoui, est soupçonné d'avoir participé aux attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Toutes nos explications sur ce «profil élevé» au sein de Daesh par ici.

6h30: Un deuxième suspect recherché par les enquêteurs

Selon les informations du Monde, les enquêteurs chercheraient activement deux hommes: l'un, qui portait un chapeau et des lunettes lorsqu'il a été filmé par les caméras de l'aéroport en compagnie de deux kamikazes, et l'autre, qui apparaît sur les images de surveillance du métro bruxellois en compagnie de Khalid El Bakraoui, quelques instants avant l'attentat dans la station de Maelbeek. L'identité des deux hommes était inconnue mercredi soir.

6h26: Bonjour à tous

20 Minutes vous informe en direct sur les suites des attentats de Bruxelles, qui ont fait 31 morts et 250 blessés mardi. Vous pouvez aussi revoir, heure par heure, le fil des événements de mercredi.