VIDEO. Attentats à Bruxelles: «Megan ne comprend pas le 22 mars», vue 3 millions de fois

TERRORISME Après les attentats de Bruxelles, la vidéo d'une comédienne belge, «Megan ne comprend pas le 22 mars», a été vue plus de 3 millions de fois sur Facebook...

V. J.
— 
 «Megan ne comprend pas le 22 mars», la vidéo à 2 millions de vues sur Facebook
«Megan ne comprend pas le 22 mars», la vidéo à 2 millions de vues sur Facebook — Capture d'écran

A la suite des attentats de Bruxelles, dessins de presse, héros de BD à mèche, statue de Manneken-Pis et même une publicité Burger King ont été repris sur les réseaux sociaux comme autant de symboles de soutien aux Belges. Sur Facebook, une vidéo en particulier a marqué les internautes et été vue plus de 3 millions de fois : « Megan ne comprend pas le 22 mars ».


« Jules César disait de tous les peuples de la Gaule, les Belges étaient les plus braves »

Pendant une minute et 40 secondes, Megan explique avec simplicité, humeur et l’accent pourquoi elle ne comprend pas les attentats : « Je suis très belge aujourd’hui. Je ne comprends pas pourquoi des gens, comme ça, mal intentionnés décident de tuer d’autres gens. C’est quoi l’intention ? C’est de nous remonter les uns contre les autres, chou ? » Son discours devient très vite un message d’espoir, bien vu et bienvenu : « Jules César disait déjà que de tous les peuples de la Gaule, les Belges étaient les plus braves. Nous avons inventé la frite, la gaufre, le chocolat. Et la fête à la bière, tu crois que c’est qui ? Donc tu penses que demain, on va rester enfermés dans notre maison et on va s’arrêter de vivre ? »

Avec 25.000 abonnés sur Facebook, la fameuse Megan se décrit comme « le N°5 de Chanel », en fait un personnage créé (mais à quel point ?) par une comédienne, chroniqueuse radio et YouTubeuse belge. Elle n’en est pas à sa première vidéo commentant l’actualité, mais « Megan ne comprend pas le 22 mars » s’est vue partagée, réappropriée par tous sur Facebook - la même vidéo ne compte ainsi « que » 1.000 vues sur YouTube. Toujours s’adressant aux terroristes, Megan conclut : « Chou, tu sais, les Belges, on a de l’autodérision, on sait avancer, et c’est qu’on va tous faire. Donc oui aujourd’hui, on est tristes. Mais je te garantis que demain, on sera de nouveau dehors, on réapprendra à sourire, à vivre. Nous, les Belges, on est comme ça. Là, c’est toi, bah tu comprendras pas. »