Attaques à Bruxelles: Le roi des Belges condamne des «attentats lâches et odieux»

ALLOCUTION Pour Philippe, roi des Belges, le 22 mars « ne sera plus jamais une journée comme les autres »...

20 Minutes avec AFP

— 

Philippe, roi des Belges, le 22 mars 2016 à Bruxelles.
Philippe, roi des Belges, le 22 mars 2016 à Bruxelles. — SIPA

Le 22 mars « ne sera plus jamais une journée comme les autres » en Belgique. Philippe, roi des Belges, s’est exprimé mardi soir après lesattentats de Bruxelles dans une brève allocution solennelle à la télévision belge.

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct après les attentats de Bruxelles

« Mathilde [son épouse] et moi partageons votre peine, vous qui avez perdu un proche ou qui avez été blessé par les attentats lâches et odieux d’aujourd’hui », a déclaré le souverain dans ce message à la nation.

« Les vies brisées, les blessures profondes, ces souffrances sont celles de tout notre pays », a-t-il ajouté.

« Fermeté, calme et dignité »

« Face à la menace, nous continuerons à répondre ensemble avec fermeté, calme et dignité. Gardons confiance en nous-mêmes. Cette confiance est notre force », a conclu le roi Philippe.

Le roi des Belges, qui a un rôle essentiellement protocolaire et a succédé à son père Albert en 2013, symbolise toutefois l’unité de la Belgique.

Philippe et Mathilde, ainsi que le Premier ministre Charles Michel, doivent participer ce mercredi à la minute de silence « aux alentours du rond-point Schuman », au cœur des institutions européennes, a précisé le Palais royal.