VIDEO. Fusillade à Bruxelles: L'homme tué serait un soutien logistique des attentats de novembre

TERRORISME L’homme utilisait le faux nom de Samir Bouzid et était recherché depuis novembre dernier, selon France Info…

Clémence Apetogbor

— 

La police a bouclé la rue de Dries, à Forest (Belgique), mardi soir.
La police a bouclé la rue de Dries, à Forest (Belgique), mardi soir. — ANDRIEU/AGENCE PEPS/SIPA

L'homme tué mardi lors de la perquisition qui a mal tourné à Bruxelles ce mardi pourrait être lié aux attentats de novembre. 

Mohamed Belkaïd a «vraisemblablement» été un soutien logistique des attentats de Paris, selon une information France Info, confirmée par le parquet belge. L'Algérien Mohamed Belkaïd, aurait utilisé la fausse identité de Samir Bouzid, a annoncé vendredi le parquet fédéral belge.

L’ADN de Salah Abdeslam retrouvé

Ce dernier était recherché depuis novembre dernier. Un avis de recherche avait d’ailleurs été lancé contre lui le 4 décembre 2015. Sur des images de vidéosurveillance, prises dans une agence Western Union, il est accompagné par un autre homme, qui utilise aussi un faux nom. Un certain Soufiane Kayal, dont on ne connaît pas encore la véritable identité.

Le 17 novembre, Mohamed Belkaïd avait transféré 750 euros à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d' Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats du 13 novembre.

Une trace ADN de Salah Abdeslam, l’homme le plus recherché d’Europe, ainsi que des empreintes digitales, ont été retrouvées dans l’appartement perquisitionné, a fait savoir ce vendredi à 20 Minutes la justice belge. Pour la RTBF, il est plus que probable que Salah Abdeslam soit l’un des deux individus qui ont pris la fuite lors de la fusillade.