VIDEO. Fusillade à Bruxelles: Un suspect identifié, deux autres en fuite... Où en est l'enquête?

TERRORISME Des opérations de recherches sont toujours en cours pour tenter de retrouver les deux hommes qui ont ouvert le feu sur des policiers...

H. B.

— 

Des policiers des forces spéciales belges à proximité de la zone des fusillades à Bruxelles, le 15 mars 2016
Des policiers des forces spéciales belges à proximité de la zone des fusillades à Bruxelles, le 15 mars 2016 — EMMANUEL DUNAND AFP

Les deux fugitifs, soupçonnés d’avoir pris part à la fusillade qui a éclaté ce mardi dans le quartier de Forest à Bruxelles, lors d’une perquisition, sont toujours en fuite, a déclaré ce mercredi matin le parquet fédéral belge.

«Deux personnes, qui se trouvaient vraisemblablement aussi dans l'appartement et dont l'identité est encore inconnue à ce jour, ont réussi à prendre la fuite et sont activement recherchées», a déclaré ce mercredi le porte-parole du parquet fédéral belge, Thierry Werts lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Deux interpellations à Bruxelles

Deux autres personnes, non identifiées, ont par ailleurs été interpellées, l'une mardi soir et l'autre dans la nuit de mardi à mercredi, sans qu'il ne soit établi si elles sont impliquées dans l'opération antiterroriste.

>> A lire aussi : Suivez en direct l'évolution des opérations à Bruxelles

Le suspect tué est un Algérien de 35 ans

Le suspect tué a été identifié comme Mohamed Belkaid, un Algérien né le 9 juillet 1980, a poursuivi Thierry Werts. Il était en séjour illégal en Belgique mais n'était connu des autorités judiciaires que pour un «vol simple» commis en 2014.

«Un drapeau de l'organisation Etat islamique et un livre sur le salafisme ont été retrouvés» mardi soir à côté du cadavre du suspect, armé d'une kalachnikov, qui a été abattu mardi lors de l'opération de police, a précisé le porte-parole du parquet fédéral belge. A côté du corps, «il y avait également un total de onze chargeurs de kalachnikov et de très nombreuses munitions. Aucun explosif n'a été découvert».

L'enquête se poursuit

«L'enquête se poursuit activement, de jour comme de nuit, et il n'est pas possible de donner davantage de précisions actuellement afin de ne pas nuire à l'enquête», a conclu Thierry Werts.

Un conseil national de sécurité, qui réunit les principaux ministres et responsables des services de sécurité belges, doit avoir lieu ce mercredi.