Primaire républicaine: Pourquoi tout pourrait se jouer ce mardi

ETATS-UNIS Si Donald Trump s'impose en Floride et dans l'Ohio, la course sera presque jouée...

Philippe Berry
— 
Les candidats républicains Marco Rubio, Donald Trump et Ted Cruz, lors du débat du 25 février 2016.
Les candidats républicains Marco Rubio, Donald Trump et Ted Cruz, lors du débat du 25 février 2016. — G.CORONADO/SIPA/AP

 

On passe aux choses sérieuses. Alors que les délégués nécessaires pour décrocher la nomination ont jusqu'à présent surtout été attribués à la proportionnelle, la Floride et l'Ohio passent au mode «le vainqueur rafle tout». En clair, les écarts vont se creuser, et si Donald Trump s'impose, son avance deviendra presque insurmontable pour ses adversaires. Qui tentent tout pour lui barrer la route.

La situation actuelle: Cruz encore en embuscade

La carte de la primaire républicaine au 13 mars 2016.
La carte de la primaire républicaine au 13 mars 2016. - REAL CLEAR POLITICS

(REAL CLEAR POLITICS)

Pour le moment, Donald Trump domine largement la course (15 Etats remportés), devant Ted Cruz (7), Marco Rubio (2) et John Kasich (0). Mais alors qu'il faut parvenir à 1.237 délégués pour remporter la nomination, Trump (460) n'en compte que 90 de plus que Cruz (370). Rubio (163) et Kasich (63) sont dans les choux.

En jeu ce mardi: cinq Etats et 367 délégués

Les Américains votent dans cinq Etats: Floride, Ohio, Illinois, Missouri et Caroline du Nord. Il y a moins de délégués en jeu que lors du Super Tuesday (367 contre 595 il y a deux semaines) mais les vainqueurs vont cette fois se détacher.

La dernière chance de Rubio et de Kasich

Le premier est sénateur de Floride. Le second, gouverneur de l'Ohio. S'ils perdent à domicile, ils jetteront l'éponge. Dans l'Ohio, Rubio a appelé à faire barrage à Trump en votant pour Kasich, légèrement en tête dans les sondages. En revanche, ce dernier n 'a pas retourné la faveur en Floride. Et pour cause: Donald Trump compte plus de 20 points d'avance sur Rubio dans les sondages. Sauf surprise monumentale (comme dans le Michigan côté démocrate la semaine dernière), l'obstacle semble insurmontable pour Rubio. Kasich, en revanche, peut se retrouver en position de force: soit pour unifier les modérés et sortir en tête en cas de convention «ouverte» en juillet (si Trump n'arrive pas à 1.237 délégués); soit pour jouer les arbitres entre Trump et Cruz contre une position de candidat à la vice-présidence.

Les trois scénarios pour Donald Trump

Après le vote de mardi, trois situations sont possibles:

  • Donald Trump plie l'affaire: s'il gagne la Floride et l'Ohio, et termine devant dans les autres scrutins.
  • Donald Trump conforte son avance: s'il remporte la Floride ou l'Ohio, et termine en tête ou placé ailleurs.
  • La course est relancée: s'il perd en Floride et dans l'Ohio.