Affaire Maddie: Une nouvelle piste au Paraguay ?

ENQUETE Un détective privé britannique affirme que la petite fille a vécu deux mois à quelques kilomètres de la capitale paraguayenne…

Clémence Apetogbor

— 

La petite Maddie a disparu en 2007 au Portugal.
La petite Maddie a disparu en 2007 au Portugal. — AFP

L’affaire de la petite Maddie McCann, disparue au Portugal en 2007 à l’âge de 3 ans, pourrait-elle être relancée au Paraguay ?

C’est ce qu’affirment des journaux locaux, révèle le Latin American Herald Tribune.

Avis de recherche

Tout débute quand un détective privé britannique, Miraz Ullah Ali Isa, s’exprime dans les colonnes du quotidien paraguayen ABC Color. Il affirme alors que la petite britannique, enlevée alors qu’elle était en vacances avec ses parents, "a vécu pendant deux mois dans la maison d’une femme non identifiée dans la ville d’Aregua", située à 28 km de la capitale Asunción.

>> A lire aussi : Maddie enlevée par les membres d'un réseau d'adoption illégale?

Le détective privé va plus loin. Il fait passer un avis de recherche accompagné de plusieurs photos de la petite fille dans la presse locale. Il y joint un numéro de téléphone et promet même une récompense de près de 2 millions d’euros.

Interpol ouvre une enquête

Luis Ignacio Arias, inspecteur à la cellule d’Interpol au Paraguay a fait savoir que les autorités ne disposaient d’aucune information sur ledit détective ou sur la femme non identifiée chez qui Madeleine McCann aurait pu résider.

>> A lire aussi : Un ex-enquêteur portugais condamné à payer 500.000 euros aux parents de Maddie

« Il n’y a rien de concret sur cette personne », a dit l’inspecteur à propos de Miraz Ullah Ali Isa, ajoutant que le détective avait dû entrer au Paraguay comme simple touriste et qu’il n’avait jamais tenté de joindre la police ou le ministère des Affaires étrangères.

La police a également fait savoir qu’elle allait ouvrir une enquête sur le détective et ses affirmations.