Mort de Nancy Reagan: «Nous avons eu la chance de profiter de son fier exemple», saluent les Obama

HOMMAGES L'ex-Première dame américaine est décédée à 94 ans...

Thibaut Le Gal

— 

Nancy Reagan et Barack Obama
Nancy Reagan et Barack Obama — JIM WATSON / AFP

La mort de Nancy Reagan, l'ex-Première dame américaine à 94 ans, a entraîné une pluie d'hommages de la part des responsables politiques américains ce dimanche. Le président américain Barack Obama et son épouse Michelle ont salué sa mémoire: «Nous sommes reconnaissants pour la vie de Nancy Reagan, pour ses conseils et nos prières l'accompagnent maintenant qu'elle et son cher mari sont de nouveau réunis», a indiqué le couple présidentiel dans un communiqué.

«Nancy Reagan a écrit que rien ne pouvait vous préparer à vivre à la Maison Blanche. Elle avait raison, évidemment. Mais nous avons eu un coup d'avance, parce que nous avons eu la chance de profiter de son fier exemple, et de ses conseils chaleureux et généreux», a-t-il poursuivi.

 

Son prédécesseur à la Maison Blanche George W. Bush a fait part de sa tristesse et de celle de sa femme Laura, saluant la dévotion de Nancy Reagan envers «son mari qu'elle aimait tant» et les Etats-Unis.

Outre son activisme contre le cancer du sein et les addictions, il a eu un mot sur ses talents de décoration à la Maison Blanche. Quand «Laura et moi y avons emménagé nous avons bénéficié de son travail pour rendre belles ces pièces historiques». L'ex-Première dame avait été critiquée à l'époque pour de vastes rénovations de la Maison Blanche en pleine récession.

«Une Première dame dotée d'incroyables pouvoir, classe et grâce»

Parée de son emblématique brushing, elle avait voulu raviver le glamour des années Kennedy. Elle était fréquemment louée --parfois décriée-- pour ses élégantes tenues, souvent des créations de grands stylistes comme Oscar de la Renta.

Arnold Schwarzenegger, acteur et ancien gouverneur de Californie comme le fut Ronald Reagan, a confié qu'elle était l'une de ses «héroïnes» pour avoir été «une Première dame dotée d'incroyables pouvoir, classe et grâce, et (qui) a laissé une empreinte sur le monde entier».

Le gouverneur de Californie Jerry Brown a annoncé que les drapeaux du Capitole de cet Etat flotteraient en berne en hommage à la «vie remarquable» de Nancy Reagan, à sa «force et sa grâce».

 

Le candidat à l'investiture républicaine Ted Cruz l'a décrite comme «la principale amie et conseillère de son mari, et son inspiration». Son rival aux primaires Marco Rubio a relevé qu'elle était une inspiration pour «toute une génération d'Américains».

«Femme extraordinaire»

Dans le camp démocrate, la candidate à la Maison Blanche Hillary Clinton et son mari l'ex-président Bill Clinton ont qualifié Nancy Reagan de «femme extraordinaire». Sa «force de caractère légendaire a été mise particulièrement à l'épreuve avec la tentative d'assassinat contre son mari» au début de son premier mandat en 1981, puis «tout du long de sa bataille avec la maladie d'Alzheimer» de l'ex-président, mort à 93 ans, ont ajouté les Clinton.

La chef de file des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a rendu hommage à la prise de position de l'ex-Première dame en faveur de la recherche sur les cellules souches embryonnaires, considérée comme prometteuse contre cette maladie.