Crise des migrants: A la recherche d'un «consensus européen»

IMMIGRATION A trois jours d’un sommet crucial avec la Turquie, les Européens essaient de s’entendre pour faire face à une crise migratoire sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale...

20 Minutes avec AFP

— 

Calais, le 17 décembre 2015 - Le camp de migrants à Calais.
Calais, le 17 décembre 2015 - Le camp de migrants à Calais. — Gilles Durand / 20 Minutes

A la recherche d’un consensus. A trois jours d’un sommet crucial avec la Turquie, les Européens essaient de s’entendre pour faire face à une crise migratoire sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, le président du Conseil de l’Europe prédisant « un consensus ».

>> A lire aussi: «En Grèce, les réfugiés sont dans une prison à ciel ouvert»

« Pour la première fois depuis le début de la crise des migrants, je peux voir un consensus européen émerger autour d’une stratégie globale, qui, si elle est mise en oeuvre de façon loyale, peut aider à endiguer les flux » migratoires, écrit le président du Conseil, Donald Tusk, dans une lettre d’invitation au sommet européen extraordinaire organisé avec la Turquie lundi à Bruxelles.

>> A lire aussi: «Ce sont surtout des hommes seuls qui sont accueillis en France»

Plus de 1,25 million de demandes d’asile

Au terme d’un périple sur la « route des Balkans », la plus empruntée par les migrants, il a rencontré vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan pour l’exhorter à en faire davantage pour ralentir les départs vers l’Europe.

Il s’est également entretenu à Belgrade avec le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic. Durant l’entretien, « il a été indiqué qu’il fallait s’attendre à un changement de la politique européenne envers les migrants », selon les autorités serbes.

Plus de 1,25 million de demandes d’asile, principalement de Syriens, d’Afghans et d’Irakiens, ont été déposées l’an dernier dans l’UE. Ce chiffre, plus du double par rapport à 2014, est le plus élevé jamais enregistré, selon l’Office européen de statistiques Eurostat.

Pour un retour au « fonctionnement normal » de l’espace Schengen

Depuis septembre, huit pays ont provisoirement rétabli les contrôles à leurs frontières pour freiner les arrivées. Dans sa « feuille de route » publiée vendredi, la Commission européenne a plaidé pour un retour au « fonctionnement normal » de l’espace de libre circulation de Schengen d’ici fin 2016.

Jusqu’à présent, les 28 de l’UE se sont montrés incapables d’apporter une réponse coordonnée, tandis que les flux de migrants se poursuivent, avec plus de 130.000 arrivées en Europe depuis janvier - d’où un appel à la Turquie, pays frontalier de la Grèce d’où embarquent la majorité des migrants vers l’Europe.