Etats-Unis: Encore un policier accusé du meurtre d'un homme noir

VIOLENCES La mort de Gregory Gunn, qualifié de bavure raciste par certains, a déjà provoqué des manifestations en Alabama...

20 Minutes avec AFP

— 

Un homme noir a été tué par un policier à Montgomery dans l'Alabama.
Un homme noir a été tué par un policier à Montgomery dans l'Alabama. — Alberto E. Rodriguez Getty

Cette nouvelle affaire risque de remettre le feu aux poudres entre les policiers et la communauté noire aux Etats-Unis. Ce mercredi, un policier blanc a été inculpé de meurtre pour avoir abattu un homme noir à Montgomery en Alabama. Des manifestants dénonçant déjà un nouveau cas de bavure raciste.

L’agent Aaron Smith, âgé de 23 ans, a été interpellé et accusé de meurtre, a indiqué Daryl Bailey, procureur à Montgomery, berceau du mouvement de lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis.

« Des preuves suffisantes » pour une arrestation

A l’aube du 25 février, Aaron Smith avait tenté d’interpeller Gregory Gunn, âgé de 59 ans, pour un comportement que l’agent jugeait suspect. Une altercation avait alors éclaté, le policier tirant et abattant l’homme qui tenait un bâton, selon la police.

A Montgomery, les autorités ont estimé que « des preuves suffisantes ont été réunies dans ce dossier pour ordonner une arrestation », a précisé le procureur Bailey lors d’une conférence de presse. Il a toutefois tenu à souligner qu’il s’agissait d’un « cas isolé » et que « l’arrestation de l’agent Smith ne doit pas être interprétée comme une accusation visant toute la police de Montgomery ».

Un crime raciste ?

La mort de Gregory Gunn a provoqué des manifestations à Montgomery, où certains accusent l’agent d’avoir tiré parce qu’il était Noir.

>> A lire aussi : Un ado noir abattu par deux policiers en Virginie

Les Etats-Unis sont agités depuis plus d'un an et demi par des mouvements de protestation dénonçant la mort de plusieurs hommes noirs, souvent non armés, sous les balles de policiers blancs. Ces 18 derniers mois, les autorités fédérales ont lancé des enquêtes visant plusieurs villes américaines où les policiers ont été accusés de racisme.