VIDEO. Daesh s'infiltre en Europe comme «un cancer», estime le chef des forces de l'Otan

TERRORISME Il accuse Moscou et Damas d’utiliser le flot des réfugiés syriens comme une arme pour déstabiliser l’Europe…

Clémence Apetogbor

— 

Philip Breedlove, chef des forces de l'Otan, le 30 octobre 2015
Philip Breedlove, chef des forces de l'Otan, le 30 octobre 2015 — WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Face au Sénat américain, le chef des forces de l’Otan en Europe a dénoncé le rôle de la Russie en Syrie, qui vise selon lui à déstabiliser l’Europe.

Moscou et Damas utilisent délibérément le flot des réfugiés syriens comme une arme pour déstabiliser l’Europe, a accusé mardi le général Philip Breedlove.

Le général américain à assurer que Damas utilisait des barils d’explosifs largués par hélicoptère et Moscou les bombes non guidées dans le but de pousser des Syriens hors des frontières du pays.

La migration comme une arme

« Ensemble, la Russie et le régime de Bachar al-Assad utilisent délibérément la migration comme une arme pour essayer de submerger les structures européennes et casser la détermination européenne », a-t-il estimé devant la commission des forces armées du Sénat américain.

Selon le général Breedlove, la Russie posait une « menace existentielle à long terme pour les Etats-Unis » et ses « alliés et partenaires européens ».

Daesh comparable à un cancer

Par ailleurs, le général estime que les criminels et les terroristes d’origine européenne qui se sont entraînés à préparer des attentats peuvent se glisser parmi le flot des réfugiés, comme le souligne The Guardian.

Le général Philip Breedlove a ensuite comparé Daesh « à un cancer » qui profite des failles déclenchées par l’arrivée des réfugiés.