Slovénie: Des statuettes mésopotamiennes de plusieurs milliers d’années découvertes dans un camp de migrants

ANTIQUITES Les trois statuettes ont 5.000 ans et proviennent probablement d’un ancien temple de Syrie ou d’Irak…

Clémence Apetogbor

— 

Localisation de la ville de Gruskovje, en Slovénie, à la frontière croate, où les statuettes ont été retrouvées.
Localisation de la ville de Gruskovje, en Slovénie, à la frontière croate, où les statuettes ont été retrouvées. — Google Maps

Cette étonnante découverte remonte à l’automne, mais n’a pas été divulguée plus tôt car le département des antiquités du Musée national de Slovénie devait réaliser une expertise. Mais ce sont bel et bien trois statuettes mésopotamiennes, datant de plusieurs milliers d’années, qui ont été découvertes abandonnées dans un centre d’enregistrement de migrants en Slovénie, a déclaré la police slovène ce mercredi.

Des pièces authentiques

« Ces objets s’étant avérés authentiques, selon le Musée, le dossier relève du trafic de biens culturels », a indiqué un porte-parole de la police, Miran Sadl.

Un expert du Musée, Peter Turk, a estimé que les trois statuettes avaient 5.000 ans et provenaient probablement d’un ancien temple de Syrie ou d’I Irak, où prospérait alors la civilisation sumérienne.

Des fouilles illégales

« Vu qu’elles ne portent aucune marque d’identification ou d’inventaire, nous pensons qu’elles proviennent de fouilles illégales », a-t-il déclaré à la radio slovène mercredi.

L’Unesco avait dénoncé en septembre l’existence en Syrie et en Irak, aux riches vestiges antiques, d’un pillage archéologique d’échelle « industrielle », destiné notamment à financer le djihadisme.

>> A lire aussi : En Syrie, il y a un pillage archéologique à l'échelle «industrielle», selon l'Unesco

Les statuettes ont été découvertes le 4 novembre, abandonnées dans une tente du centre de Gruskovje, à la frontière croate, où les migrants en provenance du Moyen-Orient étaient alors enregistrés.