L'Algérie dénonce la terreur

- ©2007 20 minutes

— 

Des dizaines de milliers d'Algériens se sont rassemblés hier dans les grandes villes du pays pour dénoncer le terrorisme. La veille, un nouvel attentat suicide a eu lieu à Dellys, en Kabylie, tuant trente-deux personnes. A Alger, la manifestation visait à appuyer la politique de réconciliation du président Bouteflika, accordant le « pardon » et une grâce présidentielle aux islamistes qui rendent les armes.

Jeudi, un attentat avait déjà eu lieu. Il visait le cortège présidentiel à Batna et a fait 22 victimes. Les deux attaques ont été revendiquées par la branche d'Al-Qaida au Maghreb (l'ex-GSPC).