Les McCann dans la ligne de mire

Armelle Le Goff - ©2007 20 minutes

— 

« Nous n'avons joué aucun rôle dans la disparition de notre adorable fille Madeleine », a affirmé Gerry McCann à son retour sur le sol britannique, avec sa femme et ses deux enfants, hier. Quatre mois après la disparition au Portugal de leur fille Madeleine, 4 ans, Kate et Gerry McCann ont décidé de rentrer chez eux. Victimes il y a encore quelques semaines, les McCann sont désormais suspects. Vendredi, en effet, la police portugaise les a mis en examen pour homicide involontaire et dissimulation de cadavre (lire ci-dessous). Une procédure qui ne les empêche pas de quitter le pays, tant que les autorités judiciaires locales sont informées de leurs déplacements.

Les McCann comptent préparer leur défense depuis leur village de Rothley, dans le Leicestershire (Centre). Ils s'étaient pourtant promis de ne pas y revenir sans leur fille aînée, disparue le 3 mai dernier du complexe hôtelier où le couple passait ses vacances. Du Portugal, où ils s'étaient temporairement installés pour accompagner l'enquête, ils ont mis en place une campagne de mobilisation sans précédent dans un cas de disparition d'enfant. Jusqu'à récemment, leur site Missing Madeleine enregistrait chaque jour des milliers de connexions et avait réussi à récolter un peu plus d'un million de livres sterling. Il faut dire que le couple de médecins, catholiques pratiquants, véhiculait alors l'image d'une famille modèle dont le malheur a révolté le monde entier. Depuis la semaine dernière, au contraire, les McCann font profil bas. Et ont fait savoir qu'ils ne liraient plus la presse.