Attentats: «Se rendre? Salah Abdeslam préférerait encore mourir», selon son ex-fiancée

TERRORISME L’ancienne fiancée de Salah Abdeslam raconte notamment le dernier dîner partagé avec le terroriste présumé…

Clémence Apetogbor

— 

Le terroriste présumé Abdeslam Salah.
Le terroriste présumé Abdeslam Salah. — 20 Minutes

Elle voulait « éviter de réagir ». Elle a finalement décidé de « tout dire ». L’ex-fiancée de Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre toujours en cavale, s’est confiée mardi au magazine flamand Knack, repris par Le Vif.

La jeune femme, qui témoigne de façon anonyme, évoque notamment le dernier dîner partagé avec le terroriste présumé, trois jours seulement avant les attaques meurtrières de Paris et de Saint-Denis.

Abaaoud, un de ses meilleurs amis

Elle revient sur le début de leur histoire, alors qu’elle n’avait que 16 ans, et lui 18. A l’époque, le jeune homme qu’elle dit non croyant, fréquente déjà un certain Abdelhamid Abaaoud.

Au bout d’an de relation, Salah Abdeslam se montre distant, la voit moins. « J’en voulais beaucoup à Hamid (Abaaoud), du fait que Salah faisait moins attention à moi. Je pense qu’il avait une mauvaise influence sur lui. Il me semble que Hamid n’avait de respect pour personne. »

Mi-2014, Abdelhamid Abaaoud quitte la Belgique pour rejoindre la Syrie. Six mois plus tard, Salah Abdeslam tente de convaincre sa fiancée de faire de même. Mais au début de l’année 2015, il semble s’être ravisé et n’évoque plus le sujet.

Un mariage au paradis

Les mois qui précèdent les attentats, Salah Abdeslam se comportait tout à fait normalement, se rappelle la jeune femme. « Mais quand nous sommes allés dîner ensemble le 10 novembre, du côté de Bockstael (à Laeken), je voyais bien que ça ne tournait pas rond. », précise-t-elle.

« Nous avons parlé de notre avenir et du mariage. Je lui ai dit que ça m’inquiétait quand il disparaissait parfois sans crier gare, et qu’il ne faisait rien pour retrouver un boulot fixe », raconte-t-elle. Les autorités savent aujourd’hui que le terroriste présumé a séjourné dans différents pays avant les attentats, notamment en Allemagne et en Autriche, tandis qu’il assurait à sa fiancée se trouver en France ou en Ardenne.

 

>> A lire aussi : Le tour d'Europe de Salah Abdeslam avant les attentats à Paris

 

« Il m’a dit que s’il ne parvenait pas à m’épouser dans cette vie, on se marierait au paradis. J’ai demandé ce que ça voulait dire, mais il rejetait toutes mes questions en répétant tout le temps que ça allait très bien. »

« J’ai honte pour toi »

Aujourd’hui, elle veut avant tout passer à autre chose. Interrogée sur les derniers mots qu’elle voudrait adresser à Salah Abdeslam, elle répond : « Oh, Salah, pourquoi ? (…) Ton amour pour moi n’était-il pas plus fort que la haine en toi ? J’ai honte pour toi ! Peu importe ton implication dans les attentats. Pense aux victimes de Paris ! Pense à leurs familles ! (…) Tu as fait honte à nos familles. »

Lui conseille-t-elle de se rendre ? « Je pense qu’il préférerait encore mourir. »