Les taxis new-yorkais restent à quai

- ©2007 20 minutes

— 

Des milliers de chauffeurs de taxi new-yorkais ont entamé hier une grève de deux jours. A partir du 1er octobre, les 13 000 taxis jaunes de la ville devront être équipés de systèmes satellitaires de navigation. Des mesures qui, selon les chauffeurs, portent atteinte à leur liberté.

« Nous ne voulons pas être surveillés par un GPS toute la journée, s'indigne Javaid Tariq, chauffeur depuis treize ans, gréviste. Quand les touristes montent dans notre taxi, ils veulent discuter avec nous, car nous sommes les ambassadeurs de la ville, et pas se retrouver face à un écran de télévision qu'ils regardent bien assez chez eux. » Autre grief invoqué : les frais prélevés sur chaque transaction par Carte bleue.