La justice oblige Kesha à travailler avec celui qui l'aurait agressée sexuellement

ÉTATS-UNIS Vendredi, la justice new-yorkaise a refusé d’annuler le contrat liant Kesha au producteur qu’elle accuse d’agressions sexuelles, ce qui a indigné personnalités et anonymes…  

F.R.
— 
Kesha quitte le tribunal de New York, le 19 février 2016.
Kesha quitte le tribunal de New York, le 19 février 2016. — Mary Altaffer/AP/SIPA

Vendredi, à l’issue de l’audience, elle a éclaté en larmes. La justice américaine a refusé l’annulation du contrat qui la lie au producteur Lukasz Sebastian Gottwald, alias Dr. Luke.

Il y a deux ans, la chanteuse accusait ce dernier de « harcèlement moral » et d’« agressions sexuelles » qui auraient commencé dès le début de leur collaboration, en 2005. Pour arriver à ses fins, il lui aurait également fait consommer de l’alcool et des drogues, dont du GHB, la « drogue du viol ».

C’est pour cela que l’Américaine a demandé une ordonnance restrictive qui lui aurait permis de se désengager du label de Dr Luke, Kemosabe Records. Or, vendredi, la juge a estimé qu’il n’y avait « aucune preuve de blessure irréparable » et n’a pas satisfait à la demande de Kesha.

Les fans appellent au boycott de Sony Music

Selon le Hollywood Reporter, la juge a pris sa décision en soulignant un manque de preuves médicales et en tenant compte de la somme investie par le producteur dans la carrière de Kesha – quelque 60 millions de dollars, soit 54 millions d’euros – et de la promesse de Dr Luke de ne pas s’impliquer dans les futurs enregistrements de l’artiste.

Le producteur, lui, a toujours nié les faits qui lui sont reprochés et a engagé des poursuites à l’encontre de la chanteuse pour diffamation.

Mais la décision de la justice new-yorkaise a indigné un grand nombre d’anonymes qui ont partagé en masse le hashtag #FreeKesha sur Twitter et appelé au boycott de Sony Music – propriétaire du label Kemosabe.

Des stars ont également assuré Kesha de leur soutien. « Je pense fort à toi aujourd’hui. Je suis désolée que tu aies à subir cette épreuve », @KeshaRose today. I'm sorry you've had to endure this experience.

— lily (@lilyallen) February 19, 2016 %5Etfw" target="_blank">a tweeté Lilly Allen. Lady Gaga, elle, dit admirer « le courage » de la chanteuse. « Je me tiens à tes côtés en cette période traumatisante et profondément injuste »,