Tsahal à 20minutes.fr : «nous ne commenterons pas ce genre d'informations»

PROCHE-ORIENT Damas affirme avoir repoussé des avions

A.S

— 

L'aviation syrienne aurait repoussé jeudi des avions israéliens qui avaient pénétré dans l'espace aérien syrien, selon l'agence officelle syrienne Sana.

Contacté par 20minutes.fr, Tsahal a indiqué qu'il ne commenterait pas «l'information syrienne». «Ce n'est pas dans notre habitude de commenter de genre d'informations», a affirmé une porte-parole sans vouloir préciser ce que signifie «ce genre d'informations».

Le bureau du Premier ministre a indiqué, lui, qu'il étudierait le rapport syrien.

Selon Reuters, la radio militaire israélienne a démenti, elle, toute violation de l'espace aérien syrien.

Selon l'agence de presse officielle syrienne Sana, une «source militaire a déclaré que nos forces aériennes ont intercepté après minuit des chasseurs israéliens, qui ont infiltré à travers les frontières nord vers la région nord-est et jeté des obus sur des régions vides, et les ont obligé de se retirer sans causé de pertes humains ou des dégâts matériels». Selon un porte-parole syrien, cité par Sana, «l'ennemi israélien s'est infiltré par la frontière nord, venant de la mer Méditerranée et se dirigeant vers l'est, en passant le mur du son». Ce qui provoque un bruit sourd.

«La République arabe syrienne met en garde le gouvernement de l'ennemi israélien contre cet acte agressif et se réserve le droit de répliquer de la façon qu'elle juge appropriée», a-t-il déclaré.

L'incident se serait produit près de la frontière turque, selon la chaîne saoudienne Al-Arabiya.

Un officiel syrien a déclaré à la chaîne libanaise du Hezbollah, Al-Manar, que l'aviation israélienne avait lâché des munitions afin de manoeuvrer plus facilement mais qu'elle n'avait pas l'intention de mener un raid.

Deux pays en guerre

La Syrie et Israël sont officiellement en guerre depuis 1967. Depuis plusieurs mois, les tensions étaient vives à la frontière israélo-syrienne. Mais, le commandement de Tsahal avait annoncé le mois dernier réduire sa présence militaire, le risque d'une guerre avec Damas étant limité.

Selon la presse arabe, différentes factions palestiniennes basées à Damas rencontrent le président iranien, Ahmad Ahmadinejad, jeudi à Téhéran.

Ce n'est pas la première fois que l'espace aérien syrien serait violé par Israël. Le dernier incident remonte au 28 juin 2006. La Syrie, qui abrite notamment le chef du Hamas, Khaled Mechaal, l'avait dénoncé comme une «agression». Selon Israël, quatre avions militaires israéliens avaient survolé le palais du président Bachar al-Assad près de Lattaquié dans le nord ouest de la Syrie.

En octobre 2003, l'armée de l'air israélienne avait visé un camp présumé du Jihad islamique, situé à une quinzaine de kilomètres de la capitale syrienne. Le Jihad avait mené alors une attaque suicide meurtrière en Israël.

Plus d'informations à venir sur www.20minutes.fr...