Irak: Du matériel radioactif dérobé

DAESH Une dizaine de grammes d’iridium ont été volés en novembre dans le sud de l’Irak. Le gouvernement craint que le matériau soit entre les mains de Daesh…

H. B.

— 

Un panneau indique un danger de radioactivité
Un panneau indique un danger de radioactivité — Kenzo Tribouillard AFP

Dix grammes d’iridium 192 très radioactif ont été dérobés en novembre dernier près de Bassorah, dans le sud de l’Irak. Le matériau, conditionné sous forme de capsules, se trouvait dans une valise de protection de la taille d’un ordinateur portable. Il a été volé dans un centre de stockage appartenant à la compagnie pétrolière américaine Weatherford.

« Une bombe sale »

Les services de sécurité irakiens redoutent que ce matériau radioactif ne tombe aux mains de Daesh. « Ils pourraient simplement l’ajouter à des explosifs pour faire une bombe sale », redoute un membre des services de sécurité irakiens.

D’après l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), ce materiau est une substance radioactive de catégorie 2. S’il n’est pas utilisé correctement, il peut être fatal à toute personne qui s’y expose durant plusieurs heures ou quelques jours. Le quotidien The Guardian rappelle quant à lui qu’une exposition de quelques minutes à quelques heures peut causer de graves traumatismes irréversibles.