Syrie: 50.000 sans-abri dans le sud après l'intensification des frappes

© 2016 AFP

— 

De la fumée s'élève après des frappes aériennes par les forces du régime syrien, dans la zone rebelle de Daraa dans le sud du pays, le 17 février 2016
De la fumée s'élève après des frappes aériennes par les forces du régime syrien, dans la zone rebelle de Daraa dans le sud du pays, le 17 février 2016 — MOHAMAD ABD ABAZID AFP

Plus de 70.000 civils ont été déplacés, dont 50.000 se sont trouvés sans-abri, après l'intensification depuis trois mois des bombardements et frappes aériennes dans le sud de la Syrie, a rapporté l'ONU mercredi.

«Au cours des trois derniers mois, une intensification des bombardements et des raids aériens dans le sud de la Syrie a provoqué des déplacements massifs de civils», a déploré Edward Kallon, coordinateur humanitaire des Nations Unies, basé en Jordanie.

«On estime que 70.000 civils ont fui leurs maisons, dont plusieurs ont été déplacés pour une deuxième ou troisième fois», a-t-on ajouté de même source, précisant que 50.000 personnes se sont trouvées «sans-abri dans des conditions hivernales difficiles».

Le communiqué regrette par ailleurs la dégradation des services de base en raison des raids aériens, faisant état de plus de cinq établissements de santé endommagés ces derniers mois, rendus partiellement ou totalement inutilisables.

M. Kallon a également précisé que l'ONU et ses partenaires avaient livré de l'aide humanitaire à des milliers de sinistrés via les frontières jordaniennes. 7.000 enfants et 25.000 adultes ont pu bénéficier de cette aide qui comprenait notamment des couvertures, des vêtements d'hiver et des articles ménagers. L'ONU a aussi livré 25.000 kits d'hygiène et des rations alimentaires à 13.000 personnes.

«L’ONU et les partenaires sont profondément préoccupés par le coût humain de la poursuite des hostilités entre le gouvernement syrien et les forces de l'opposition», a indiqué M. Kallon, soulignant «l'urgence» d'une solution politique qui conduirait à une cessation des hostilités.

La guerre en Syrie a fait quelque 250.000 morts. Selon l’Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 1.000 civils ont péri dans les raids russes depuis le début de l'intervention de la Russie en Syrie, le 30 septembre.

Les forces du régime de Bachar al-Assad appuyées par l'aviation russe ont intensifié ces derniers mois leurs attaques contre des positions rebelles dans le sud du pays, notamment dans la province de Deraa.