Mer de Chine: Pékin déploie des missiles sur des îles contestées

CHINE Barack Obama a plaidé mardi pour des « mesures tangibles » afin de diminuer les tensions en mer de Chine méridionale…

20 Minutes avec AFP

— 

Pékin (Chine), le 02 septembre 2015. Des missiles 21D, dits "tueurs de porte-avions" sont exposés place Tiananmen.
Pékin (Chine), le 02 septembre 2015. Des missiles 21D, dits "tueurs de porte-avions" sont exposés place Tiananmen. — GREG BAKER / AFP

Les autorités taïwanaises l’ont confirmé ce mercredi, la Chine a déployé huit missiles sol-air dans des îles contestées en mer de Chine méridionale, exacerbant les tensions dans la région.

De son côté, Pékin a assuré être dans son droit en déployant un système « d’autodéfense ». A la veille de cette annonce par les autorités taïwanaises, Barack Obama avait pourtant demandé une série de « mesures tangibles » pour que la tension baisse dans la région.

Des missiles installés « depuis un moment »

C’est la chaîne américaine Fox News qui a révélé la présence de deux batteries de huit lanceurs de missiles sol-air et d’un système radar sur l’île Woody (appelée « Yongxing », en chinois), principale île des Paracels.

Le ministère de la Défense taïwanais n’a pas précisé à quel moment a été faite cette découverte, signalant simplement avoir remarqué l’installation « depuis un moment ».

Des tensions exacerbées

Les tensions dans la région, par laquelle transite un tiers des cargaisons mondiales de pétrole, se sont en effet exacerbées depuis la transformation par Pékin de récifs disputés de l’archipel des Spratleys, plus au sud, en îles artificielles capables d’accueillir des installations militaires.

La Chine contrôle depuis les années 1970 l’ensemble de l’archipel des Paracels (« Xisha » en chinois), également revendiqué par le Vietnam et Taïwan.