Migrants: L'Autriche annonce des contrôles aux frontières

EUROPE Le gouvernement autrichien veut mettre en place un quota journalier d'entrées de demandeurs d'asile sur son territoire...

20 Minutes avec AFP

— 

Des migrants passent près d'un message "Autriche-2 minutes", écrit au sol à la frontière austro-hongroise, près de Nickelsdorf, du côté autrichien, le 12 septembre 2015
Des migrants passent près d'un message "Autriche-2 minutes", écrit au sol à la frontière austro-hongroise, près de Nickelsdorf, du côté autrichien, le 12 septembre 2015 — JOE KLAMAR AFP

Pour freiner l’entrée des demandeurs d’asile sur son territoire, l’Autriche a annoncé ce mardi la mise en place de contrôles généralisés à ses frontières. Douze points de passage seront ainsi contrôlés. Trois se situent à la frontière italienne dans les régions alpines de Tyrol et Carinthie (sud), sept sont frontaliers de la Slovénie (sud) et deux de la Hongrie (est).

« Il y aura différentes mesures structurelles » pouvant inclure des clôtures semblables aux quatre kilomètres de grillage déjà en place au poste frontière de Spielfeld (sud) avec la Slovénie, a indiqué la ministre de l’Intérieur Johanna Mikl-Leitner.

>> A lire aussi : Bientôt une barrière entre l’Autriche et la Slovénie pour empêcher les migrants de passer

Un quota journalier de migrants

Le gouvernement autrichien va également annoncer ce mercredi l’entrée en vigueur d’un quota journalier d’entrées de demandeurs d’asile sur son territoire dont le niveau sera fixé après concertation avec les autorités slovènes. L’Autriche n’a cependant toujours pas précisé comment elle entend faire respecter ce plafond annuel une fois qu’il sera atteint, probablement avant l’été, et ce qu’il adviendra des candidats à l’asile qui se présenteront à ses frontières.

>> A lire aussi : Plus de 80.000 migrants sont arrivés en Europe depuis le début de l’année

Pour les quatre années à venir, entre 2016 et 2019, l’Autriche souhaite au total limiter à 1,5 % de sa population totale de 8,5 millions d’habitants le nombre des demandeurs d’asile supplémentaires après avoir été l’un des pays européens ayant accueilli le plus grand nombre de personnes lors de la crise migratoire de l’année 2015.